Hell Oceans

Dans un monde où tout prend l'eau, un homme cherche à le dominer... Sauriez-vous l'arrêter ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Flux Temporel :: Partie WTF Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~ [PV Angleterre]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Lun 30 Jan 2017 - 14:56
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


- Je suis le deuxième prince Lachlan Kirkland de Serpensortia. Enchanté de faire la connaissance d’une créature aussi délicieuse que vous. Arthur est en effet mon petit frère, mais je suis son deuxième aîné. Nous sommes une grande fratrie.

Oooh alors comme ca il y avait encore un autre grand Kirkland ?! Intéressant, il aimait vraiment cette famille d’Apollon et d'Aphrodite … ils avaient bien sur leurs Héphaïstos à eux, avec ses gros sourcils et son caractère de chiens. Francis de mauvaise foi ?? Bien sur que oui ! Parce que le beau Lachlan avait lui aussi des sourcils d'une taille impressionnante mais il le trouvait plus charismatique. Il l'écouta aussi expliquer pourquoi Arthur réagissait ainsi à sa transformation.

«  Je comprends, même si il n'y a aucune honte à être une fée. Alfea est une très bonne école, plutôt que de renier sa différence il devrait en faire une force. Et puis même si il n'est pas sorcier, il a une bonne connaissance de la sorcellerie puisque vous en faite tous chez vous ce qui lui fait un atout non négligeable par rapport à quelqu'un comme moi qui ne connaît rien à ce type de magie par exemple. »

Le blond regarda alors la dite Nessie.

« Elle est mignonne, je peux la caresser ?? »

Francis était d'un naturel curieux et il acceptait bien vite les différences et les autres cultures. Il regardait le familier avec un sourire attendrit, lui et son maître semblait avoir une relation très forte. C'était beau à voir. De l'autre côté de la salle de bal, Antonio qui aurait aimé retrouver le petit blond grognon commençait à tourner en rond. Il demandait à toutes les personnes présentes où était passé Arthur, bien entendu comme il ne connaissait pas son nom, il se contentait de le décrire. Cependant comme il n'était pas très aimé, souvent Antonio se voyait se faire envoyer paître. Personne ne voulait revoir Arthur et son compagnon kistune.

Le jeune élève de la Fontaine Rouge commençait à déprimé, tellement que Gilbert lui mit un taquet derrière la tête en lui disant d'aller le chercher hors de la salle de bal car visiblement il n'était plus là. Antonio grimaca, mais sourit bien vite. Il embrassa la joue de son meilleur ami et sortie de la salle de bal en courant. Il parcourait les couloirs de l'école en criant.


«  AAAAAAAAAAARTHUR !!! »

~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Lun 6 Fév 2017 - 11:09

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~❞
   
feat. France.

   
Lachlan soupira. l’avis de Francis se comprenait, mais…

- Ce n’est pas parce que notre famille l’a accepté que c’est un avis partagé par le peuple. Il a passé des années… disons difficiles. Surtout qu’une majorité d’entre nous étions absents à cause de nos études en tout genre. La tour Nuage ne suffit pas à tout le monde, ajouta-t-il en souriant. Et, oui, Nessie adore les marques d’affection en tout genre, tu peux y aller !

Il plia le coude, permettant à son familier d’être plus bas, ce qui faciliterait l’affaire au blond.

Arthur s’était réfugié avec Kiku dans une salle de classe encore désertée. Au moins, grâce au conflit, aucun couple ne s’y était réfugié pour s’y ébattre.

Kiku restait silencieux auprès de son ami, témoin de quelques rares larmes alors que celui-ci tentait de dissimuler son corps à l’aide de la veste. Mais ses gestes étaient hachés par ses sanglots et il risquait presque de déchirer la soie.

Le moins que l’on puisse dire, c’était qu’il vivait vraiment très mal ses transformations.

En seiza à ses côtés, Kiku lui caressait le dos pour le réconforter, sachant que rien ne traversait la carapace dans laquelle le prince se réfugiait lorsqu’il se retrouvait dans cette tenue. Peut-être qu’un jour, il rencontrera quelqu’un capable de lui prouver que « Brittania Angel » avait son utilité, elle aussi.

Lorsque les sanglots se tarirent et que son rythme respiratoire s’apaisa, Arthur réussit à récupérer sa tenue de cérémonie, faisant ainsi disparaître l’apparence honnie.

- Je veux partir… avoua-t-il finalement. Toute l’école m’a vu ainsi, les rumeurs vont vite courir…

- Vous avez promis à votre mère de vous concentrer sur vos études, souffla Kiku. Vous m’avez même dit qu’il serait honteux que ce soit vous qui partiez, que vous ferez tout pour que ce soit Alféa qui vous mette à la porte.

- J’ai changé d’avis, murmura-t-il d’une voix cassée. Je veux rentrer au palais. Tant pis si on continue à ne pas me prendre au sérieux et à me laisser dans l’ombre. Je ne marquerai pas l’histoire, ce n’est peut-être pas plus mal…

Arthur était un battant. Le genre à mordre dans le bras de son adversaire pour ne pas lâcher l’affaire. Et pourtant, ce n’était pas la première fois que Kiku l’entendait tenir de tels propos. Espérons que demain sera mieux pour lui…
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Jeu 16 Fév 2017 - 10:52
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Francis écouta attentivement ce que lui disait le grand roux, bien sur qu'il se doutait que cela n'a pas été simple pour Arthur mais du moment qu'on a le soutient de notre famille le reste ne devrait pas avoir d'importance, si ?? En plus à rejeter presque tout le monde autour de lui mis à part Kiku, Arthur cultivait sans le vouloir, le fait que les gens le trouve bizarre et le déteste. Francis connaissait aussi le rejet, pas celui de sa famille ni même celui des gens de sa planète mais de celui des mondes tout autour de chez lui. Aujourd'hui encore les gens de sa planète étaient considéré comme des barbares cause de la révolution sanglante qu'il y avait eu quelques années plus tôt.

“ Elle est mignonne ~ “

Le blond tendis sa main et se mit à caresser le famillier. C'était une sensation étrange sous ses doigts, mais loin d'être désagréable. Il continua encore un peu.

“ C'est tout doux et chaud … je n'imaginais pas ca comme ça. “

Il regarda de nouveau son vis à vis et lui offrit un sourire charmeur.Peut être lui offrirait il un verre ? Peut être danserait il ?? La fée était curieux de voir où cette discutions allait menée. Il était d'un naturel romantique et rêveur alors son imagination y allait bon train.

De l'autre côté de l'école Antonio continuait ses recherche, brayant à tout va Malheureusement il ne retrouvait pas la trace du petit blond à l'air ronchon, ce qui le frustrait énormément. Il avait fait le tour de tous les couloirs de l'école et avait même fait le tour du dehors, mais rien .. il n'avait rient trouvé. Alors qu'il commentait à désespéré, il aperçu du mouvement derrière une fenêtre.

Le brun alla coller son nez contre la vitre. Il reconnu non sans peine le petit bridé et enfin l'objet de ses convoitises. Il semblait déprimé au vu de sa posture mais le manque de luminosité empêchait l'élève de la Fontaine Rouge de bien distinguer ce qu'il se passait à l'intérieur. Il se contenta donc de frapper à la vitre plusieurs fois. Le visage toujours collé au carreau il fit un grand sourire et secoua la main une fois sur d'avoir toute l'attention.

“Hey ! Ouvrez moi, j'ai la flemme de faire le tour ~ “

Antonio était comme ca simple, franc et suintant la bonne humeur. Il voulait juste remonter le moral du petit blond aux gros sourcil et surtout papoter un peu avec lui, de toute manière il lui devait bien ça ?? Il lui avait sauver la vie tout à l'heure.

~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Mer 22 Fév 2017 - 21:19

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~❞
   
feat. France.

   
Nessie gargouillait de contentement, frétillant sous le toucher du blond et cherchant à en avoir toujours plus, sous le regard amusé de son maître qui avait un peu de mal à détourner le regard des longs doigts de la petite fée qu’il trouvait très à son goût.

Sans vraiment s’en rendre compte, il porta ces doigts délicats à ses lèvres, les frôlant de nouveau.

- Que diriez-vous d’une petite danse ? Nous pourrions en profiter pour… faire connaissance…

Il souligna son invitation d’un petit clin d’œil entendu tout en posant Nessie sur le sol.

Le familier s’écarta et se dandina pour un autre Kirkland qui lui servira de perchoir. La fratrie était assez proche les uns des autres pour que leurs familiers n’aient aucun souci entre eux. Enfin, pour ceux qui avaient encore le sien…

Il offrit son bras à son partenaire et ils allèrent tous deux sur la piste enfin déblayée, alors qu’une nouvelle musique se faisait entendre.

Un, deux, trois, un, deux, trois…

Arthur et Kiku s’abîmaient dans le silence.

Les oreilles de ce dernier s’agitaient mollement, comme hésitant sur la façon de se positionner. Quelle humeur présenter ? Ce n’était jamais très facile dans ces moments-là.

Le plus jeune allait enfin ouvrir la bouche mais un appel extérieur les fit sursauter et se tourner violemment vers la fenêtre pour apercevoir un élève de la Fontaine Rouge, au vu de sa dégaine.

- Encore un crétin, marmonna le prince sans honte.

Bon, si il râlait, c’est qu’il allait mieux, se dit son ami en cachant son sourire.

Il profita de l’ombre avoisinante pour reprendre une apparence plus humaine avant d’ouvrir, toisant cet inconnu de son regard insondable. Est-ce une bonne idée de laisser entrer un phénomène pareil ?

Il jeta un œil en direction du prince, mais celui-ci était repartit dans son apathie. Bon, bah, qu’il apprécie ou qu’il agonit d’injures le nouveau-venu, ça le fera au moins sortir de cet inquiétant état.

- Nous aimerions êtres seuls, prévint-il tout de même.

Malgré ses propos, il s’écarta de l’encadrement et le laissa entrer, faisant le signe du silence. Il fallait bien que quelqu’un fasse sortir Arthur de sa carapace, non ?
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Dim 19 Mar 2017 - 10:01
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Francis lui continuai de gratouiller un peu plus la petite Nessie, si madame demandait plus de caresse qui était-il pour refuser ? Surtout que le famillier était trop adorable pour que la jeune fée puisse résister, cependant les caresses céssèrent lorsque son vis à vis prit sa main et porta ses doigts à ses lèvres. Les joues du blond se colorèrent un peu, un gentlement pareille il n'allait pas le laisser filer, oooh que non ! Il avait toute la soirée pour s'assurer de le revoir.

“ Comment pourrais-je refuser pareille invitation ~ “

Il regarda le famillier s'en aller, avant de reporter son attention sur son vis à vis. Il prit son bras et se dirigea ensuite vers la piste de dance, c'est tout naturellement qu'il pris le rôle de la dame pour danser. Pour lui les notions d'homme et de femmes étaient des choses bien surfaites, il ne s'identifiait pas vraiment ni à l'une ni à l'autre de ces quatégories. Il était lui tout simplement et peut importe si ces camarades se moquent de lui à cause de cette fluidité. Alors qu'il dansait il repéra leurs camarades de chambres Vladimir et Sadik en compagnie de deux élèves de la Fontaine Rouge, visiblement l'homme et la femme n'était pas content de voir la fée masqué. La femme semblait encore plus contrarié de la présence de la fée aux yeux rubis. Ils avaient tous l'air d'une grande famille, famille qui ne se supporte pas mais qui s'apprécie tout de même.

Il regarda de nouveau le frère de son camarade de chambre.

“Dommage que je sois trop jeune pour avoir pu été à l'école en même temps que vous, je serais venu vous embêter à chacune des rencontres entre nos deux écoles. “

Oh il aurait même fugué de temps en temps d'Alfea pour aller faire un petit tour à la Tour Nuages et compromettre son intégrité avec de vilain sorcier. Un sourire rêveur se dessina sur ses lèvres alors qu'il imaginait cela. Il se laissa ensuite emporter dans la danse, se laissant toujours guider par son partenaire.

Pendant se temps là Antonio ce gelait le cul dehors et attendit que le kitsune vienne lui ouvrir. Il entendit ce que lui dit celui-ci mais décida de ne pas relever, il passa par la fenêtre avec autant de grâce et d'élegance qu'one baleine échoué sur la plage. Il se redressa ensuite, faisant mine d'avoir la classe même si c'était loin d'être le cas. Il remercia le petit bridé et alla ensuite s'assoir à côté d'Arthur, posant son super popotin à ses côtés.

“Je te cherchais partout ! Personne voulait me dire ou tu étais, je sais pas pourquoi d'ailleurs. Ils devraient s’inquiéter que deux de leurs camarades manquent à l'appel, enfin bref je t'ai trouvé maintenant ! Je m'suis pas présenter moi c'est Antonio, vous connaissez peut être Francis il a commencer à étudier ici cette année ! Blond, beau garçon, il aime bien râler tout le temps et faire des embrouilles mais il est super sympa. L'amour vache c'est son truc.”

Une fois que le brun commence à parler il est difficile de l'arrêter, mais il parle toujours avec une bonne humeur communicative et un immense sourire qui lui mange la moitié du visage. Il regarde à tour de rôle Gros Sourcil comme le surnom affectueusement son meilleur ami, et Kiku.

“ Ca ne vous gêne pas d'être dans le noir ? “


~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Mar 11 Avr 2017 - 11:15

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~❞
   
feat. France.

   
- Oh, il doit sans doute exister suffisamment de langues dans l’univers et de mots dans chacune pour que vous refusiez mon invitation. Après, libre à vous d’en user, évidemment. Mais je m’assurerai que l’envie ne vous en prenne pas~

Les pas étaient fluides, danser avec cette petite fée était très amusant et paraissait presque… naturel. Comme si ils l’avaient toujours fait. Cette impression était amusante et augmenta son sourire alors qu’il le faisait valser en rythme, son kilt entourant ses jambes.

- Vous savez, les rencontres entre nos écoles ne sont pas si fréquentes que ça… L’histoire entre elles n’a pas toujours très… reluisante. Ensoleillée. Bien que c’est sans doute le premier bal où j’ai la chance de croiser une pareille étoile…

Il porta de nouveau sa main à ses lèvres, la frôlant légèrement.

Le complimenter était très amusant à faire. Surtout en voyant les réactions obtenues. Le sourire rêveur qu’il arborait était délicieux sur son visage.

La danse n’était peut-être qu’un avant-goût du reste de la soirée~

Kiku observa Antonio rentrer avec une grâce digne des plus grandes otaries mais sans commenter, reprenant son rôle de serviteur et se contentant de fermer la fenêtre derrière lui, restant discret.

- La ferme, grinça le prince.

Comment pouvait-on parler autant, sérieusement ?

- Tu ne t’es pas demandé si on n’avait pas fait exprès de s’isoler ? Tu ne t’es pas dit que peut-être j’avais besoin de respirer loin de ces crétins boutonneux et suffisants ? Que j’avais besoin d’espace et de silence ? Que je n’avais nullement envie d’entendre les platitudes d’un crétin doublé d’un séducteur ?

Kiku arrondit les yeux à ces derniers mots.

Bon, Arthur qui explose, c’était pas un spectacle nouveau. Mais Arthur qui explose et qui compliment, c’était une autre histoire.

Il dû prendre sur lui pour cacher son rire, le haut de son corps frémissant seulement de spasmes.

De son côté, le ressortissant de Serpensortia pinçait les lèvres et détournait le visage, vexé.

La présence de ce comique n’était pas vraiment pour le déplaire, mais il ne se l’avouerait sans doute jamais. Alors, l’avouer à lui, le comique en question… Plutôt retourner nettoyez la fosse aux reptiles avec les mains.

- Bref, va-t’en, ta présence n’est pas requise.

Il se replia sur lui-même, la mine boudeuse, évitant de jeter le moindre regard vers son voisin imposé, par crainte de le voir vraiment partir.

C’est compliqué, les Kirkland lorsque vous n’avez pas la notice…
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Jeu 20 Avr 2017 - 16:23
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


“ Oh je sais que nos écoles n'ont pas toujours été très amies, néanmoins je suis certains que cela n'a jamais empêché quelques élèves de se faire la belle pour rencontrer d'autres camarades. En tout cas cela se faisait beaucoup entre les élève d'Alféa et de la Fontaine Rouge. Il n'aurait tenu qu'à nous de changer cela et de resserrer les liens entre nos deux écoles ~”

Francis ne s'était jamais sentie aussi flatté de toute sa vie, l'homme en face de lui savait définitvement bien s'y faire aec les petite fée dans son genre. D'ailleurs, à force de flatterie et de presque baiser, le blond en perdit un peu ses moyens et se retrouva bien vite sous sa forme féérique, mais aussi du coup sa forme féminine. Il rougit fortement gêné.

“ Je suis désolée, ca arrive parfois sans prévenir. L’inconvénient d'être une jeune fée débutante. “

De l'autre côté de l'école Antonio était toujours en compagnie de Arthur et du discret Kiku. Il ne sembla pas s'offusquer de la repartie plutôt virulante de la fée aux gros sourcils. Il eu même un petit sourire désolé.

“Non franchement je n'y avais pas pensé désolé, vous auriez pu juste partir au toilette le temps de se refaire une beauté.”
L’inconvénient de traîner avec Francis fait qu'il pense que toutes les fées prennent soin d'elles comme lui. “ Mais comme vous reveniez pas je me suis inquiété. Aaah tu trouves que je fais séducteurs ? Merci du compliment héhé mais tu sais, tous le monde n'avait d'yeux que pour toi dans ton beau costume rouge ! C'toi le vrai séducteur ici, en plus rouge c'est la couleur de la passion ~ “

Il rit un peu en passant une main dans ses cheveux. Certains diront qu'il était simple d'esprit, d'autre encore complétement stupide, mais Antonio était juste une bonne pâte et il voulait juste voir tout le monde être heureux et sourire.

“ Même si elle n'est pas désirée, je suis bien ici et j'ai moi aussi besoin de m'isoler un peu ~ “

Il se détendit en se laissant laisser un peu contre le mur, un petit regard amusé vers le blond avant de faire un grand sourire au kitsune qui semblait rester en retrait et les observer comme si ils étaient deux animaux de laboratoire.



~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Jeu 27 Avr 2017 - 20:05

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~❞
   
feat. France.

   
Lachlan ne dit rien, se contentant de lui sourire et de le faire tournoyer. Par contre, il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il reprenne une apparence féminine. Dis donc, c’était une particularité aussi amusante qu’intéressante ! Ça pourrait être très intéressant de se pencher dessus dans des conditions un peu plus… intimes…

Il sourit un peu plus alors qu’il s’excusait de la situation. Ho ho, ces joues rouges étaient vraiment adorables ! Ça lui donnait vraiment envie d’en provoquer plus, hé hé.

- Nul besoin de s’excuser. Mais si ce qui provoque votre transformation est votre inexpérience, je ne peux que vous proposer mes services~

Parler, c’était bien joli, mais il était temps de monter la conversation d’un cran. Ou, plutôt, d’ôter un cran… de ceinture, par exemple… Au diable la retenue ! Il avait l’air de lui plaire, autant en profiter…

Ses mains, alors positionnées si correctement sur la taille de son partenaire, descendirent un peu plus bas, frôlant un peu ces hanches plus développées avec un rien de délice.

Le prince Arthur aurait pu rester calme. Il aurait pu occulter les propos de cette insupportable personne et continuer de fixer le mur comme si celui-ci allait lui apporter des réponses. Mais il fit deux erreurs. Il s’attaqua à son physique et à sa réputation.

Kiku lança une petite prière aux dieux. Avec un peu de chance, il ne sera pas trop difficile de nettoyer la tenue princière…

Arthur bouillait de rage. C’était facile de le deviner, l’air autour de lui commençait à vibrer et à se distordre. Dans peu de temps, des volutes de flammes commenceront à naître le long de ses membres et les problèmes débuteront.

Il sauta sur ses pieds et commença à ouvrir la bouche, prêt à vomir sa rage sur cette pauvre créature vaguement innocente.

Mais sa dernière réflexion le troublait malgré lui.

Alors, à cause de ce trouble, il perdit toute sa verve, rendant ses paroles plus proches d’un grognement.

- J’suis pas un séducteur… J’suis rien de tout ça…

Arthur a plus l’air boudeur qu’en colère.

- Tu veux vraiment rester ? Tu peux t’en aller, hein, il y a la porte juste là, je ne t’en voudrais pas…

Ça faisait bizarre de trouver quelqu’un qui voulait goûter à sa compagnie de son propre chef, alors que ses frères et sœurs étaient présents, eux aussi. Ça lui réchauffait le cœur après l’humiliation de tantôt.
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Ven 14 Juil 2017 - 10:55
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


“Nul besoin de s’excuser. Mais si ce qui provoque votre transformation est votre inexpérience, je ne peux que vous proposer mes services~”

Plutôt que de rougir le sourire de la fée se transforma en un sourire beaucoup moi innocent, alors qu’il se rapprocha du roux. Il avait beau être jeune, il avait tout de même vécu des situations similaire et si son comportement un peu niais et concon au premier abords pouvait laisser penser à toute homme mal intentionné qu’il pourrait se jouer de son innocente, c’était loin d’être le cas.

“Vraiment ? Vous n’êtes pas le premier à me proposer de tels services vous savez … je à quoi vous pensez, à tous ces petits jeux sensuels auxquels vous pourriez vous essayez avec quelqu’un comme moi. Tantôt homme, tantôt femme … pouvoir se vautrer dans la luxure avec quelqu’un qui pourrait vous satisfaire sur tous les plans possible et imaginables à ce sujet. Un amour virile, sauvage presque brutale ou bien un amour plus doux, tout en voluptée ~ “

Il avait chuchoté tout cela au creux de l’oreille du frère de son camarade. Il s’en écarta ensuite, retrouvant un sourire tout innocent même si la lueur dans ses yeux trahissait son amusement et que le vrai jeu venait tout juste de commencer.

“Il faut savoir se différencier des autres hommes mon beau prince ~”

A l’autre bout de l’école, Antonio lui regarda Arthur s'énerver mais cela ne l’arrêta pourtant pas de parler. Francis l’avait bien avertis des excès de colère sans fondement de son colocataire de dortoir mais surtout il avait l’habitude pour avoir vécu un temps avec le jeune Lovino. Le jeune garçons poussa des colère terrible pour un oui pour un non, et son langage était des plus déplorable. Malgré ce caractère de chien, le brun ne s’était jamais laisser démonté et avait toujours souris, toujours été doux. Il avait parfois râler mais il n’était jamais monter dans les tours.

“ Si tu n’es pas un séducteur, tu es quoi ? Tu te vois comment toi ? Comment ca je ne dirais plus de bêtise … pis si il faut écouter les autres gens on est pas sortie de l’auberge ils disent tous des bêtises”

Lui était resté assis de façon très décontractée, il avait même finit par retirer le haut de l’uniforme de l’école qu’il portait pour rester en chemise plus légère. Son regard bascula un peu sur le kitsune qui restait en retrait sans rien dire, le jeune homme le perturbait légèrement il avait l’habitude des gens franc qui disait cash ce qu’ils avaient à dire pas des petits silencieux reclus. Cependant il n’irait pas jusqu’à dire qu’il le déteste. Il retourna ensuite à la fée.

“Ouai j’ai vu où était la porte, mais j’suis bien calée là. Tellement bien que je pourrais bien faire une sieste. C’est un sport national sur ma planète, après le repas du midi tout le monde s’arrête pour dormir parce qu’il fait super chaud et que la sieste c’est la vie. Mes professeurs me disputent tout le temps car je m’endors en cours du coup après manger !”




~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Sam 15 Juil 2017 - 16:55

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~❞
   
feat. France.

   
Grimaçant intérieurement, Lachlan n’en montra rien, souriant aimablement à cette petite fée pas si innocente et naïve qu’il le pensait.

- Ce n’est pas que le défi me déplaît, mon beau, mais le temps nous est compté. À moins que tu ne souhaites passer tes prochaines vacances sur ma planète, je n’ai pas énormément de raison de traîner hors du palais.

C’était un mensonge, bien évidemment. Le prince Lachlan était connu pour son amour des créatures toujours plus dangereuses et il organisait quantité d’expédition pour en découvrir des nouvelles ou juste observer celles déjà connues. Il était que très peu présent au château et laissait la charge princière au bon vouloir de sa fratrie. Mais vu le nombre de membres comportant cette dernière, ce n’était pas trop gênant non plus.

Si il pouvait juste arrêter d’apporter ses derniers spécimens avec lui, la cour lui en serait des plus reconnaissante…

Nessie décida de rejoindre son maître à ce moment-là, lançant à plusieurs reprises son cri si particulier, tentant de grimper le long des jambes bottées de cuir pour se faufiler entre les bras puissants du premier prince. Et ainsi séparer le petit couple de danseur.

- Eh bien ma belle, je croyais que j’avais ta permission pour séduire quelqu’un d’autre que toi ? Se moqua gentiment le jeune sorcier en lui gratouillant la tête.

Pour s’excuser, il offrit un petit sourire à Francis dont il tenait encore la main, l’autre occupée à retenir son familier et à le couvrir d’attention.

- Je crains de devoir vous abandonner. Votre compagnie était très agréable~

Il frôla sa main de ses lèvres avant de la relâcher et de rejoindre ses frères et sœurs. Le bal touchait à sa fin.

De son côté, Kiku croisa le regard de ce cher parasite qui semblait s’amuser à faire tourner en bourrique son jeune maître. Le temps d’une seconde, ses yeux noirs et froids devinrent oranges et brûlants comme des flammes, menaçant ce petit spécialiste si jamais il osait brusquer le jeune prince. Celui-ci avait subi suffisamment d’émotions pour la soirée, demain sera forcément une journée complexe et impossible de savoir comment il y réagira.

- Je ne suis… rien. Juste un prince de plus dans la lignée Kirkland. Trop différent des membres de ma propre famille et incapable de garder mon familier en vie.

Sa voix était cinglante, acide.

- Si je ne dois pas écouter les autres, pourquoi devrais-je t’écouter ?! Tu es « un autre » au même titre qu’eux, que je sache !

Fallait pas rêver non plus, il ne pouvait pas rester aussi longtemps sans hausser la voix. C’était presque physiquement impossible.

Les bras croisés, Arthur fixait durement son vis-à-vis qui était affalé sans aucune retenue. Comment osait-il se tenir ainsi face à un noble ?

- Et de quelle royaume proviens-tu ? Sans doute soumis une province faible soumise à une autre ! Pour avoir une telle ouverture dans vos habitudes, vous ne devez pas être bien vaillant sur le champ de bataille ! À se demander comment cela se fait que tu sois élève à la Fontaine Rouge…

Il ricana pour appuyer ses propos, ignorant le regard de son valet qui le fixait cette fois, d’un air réprobateur et un tantinet triste. Il reconnaissait bien là Arthur qui préférait repousser toute tentative d’approche que d’ouvrir son cœur.

C’était un peu comme les épreuves dans les contes de fée : celui qui ne s’y arrêtera pas remportera son cœur ! Enfin, au sens métaphorique du terme, bien sûr.

Merci de laisser cet organe là où il était, vous serez bien aimables…

- Nous n’avons plus rien à nous dire, je m’en vais.

Il fit signe à Kiku de le rejoindre et fit volte-face, rejoignant la porte, ses oreilles devenues sourdes par le battement bruyant de son cœur alors qu’il attendait. Attendait quoi ? Eh bien, c’est justement ce qu’il attendait.
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Dim 16 Juil 2017 - 10:49
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


La réponse du prince eu pour effet de décevoir profondément la jeune fée, qui retrouva presque automatiquement sa forme masculine. Il continuait de sourire bien sur, après tout il avait l’habitude qu’après avoir repoussé les ardeurs de ces messieurs ceux-ci se trouve tout un tas d’excuse pour ne plus le revoir.

“Le devoir princier doit vous prendre tout votre temps en plus de cela ~”

Heureusement Nessie vient écourter ce désastre, il regarda le pas si petit famillier et sourit un peu plus sincèrement. Il s’écarta pour laisser la bête grimpé sur son maitre, et rit un peu à la remarque du roux.

“Ah mais je ne veux pas m’imiter dans une histoire de couple bien installée, j’ai des principes et je vois qu’elle a déjà votre coeur !” Il se laisse baiser la main, bien qu’il n’avait plus vraiment envie de jouer. “Merci pour la danse.”

Une fois libéré il fit une petite révérence avant d’aller rejoindre Gilbert, pour lui donner un petit coup de main avec les filles qu’il tentait de draguer. Il passa le reste de la soirée avec lui. De l’autre côté Antonio écoutait encore le prince de Serpensortia, qui était à lui tout seul un grand huit émotionnel. Tantôt il paraissait déprimé, tantôt il avait l’air de vouloir vous tuer.

“Si on suit ta logique toi aussi tu es un autre … tout le monde est un autre, alors bon cet argument n’a aucune valeurs

Alors oui c’était son propre argument qu’il démontait mais il s’en fichait, l’important pour lui était de pousser la fée dans ses derniers retranchement pour voir la vrai personne qui se cachait sous ce masque de rage permanent. Le brun leva les yeux vers lui lorsqu’il semblait heureux de dire que son peuple n’était qu’un peu de larves et de perdant. Il ne savait juste pas à qui il parlait le pauvre. Il ne répondit pas tout de suite et le laissa un peu s’éloigner avec son valet. Il finit par se lever et le devancer pour les stopper tout les deux.

“Si il y a encore une chose, je ne me suis pas présenter !” Il sourit un peu. “Je m’appel Antonio … Antonio Fernandez Carriedo, premier prince du Royaume de Corrida.”

Il fit une très légère révérence sachant très bien que le Prince de Serpensortia risquait de monter au créneaux. Leurs deux royaumes étaient comment dire … en compétition, en guerre ? Plus ou moins un mélange de tout cela, mais les deux voulaient prouver à tout prix qu’ils pouvait dominer le plus de planètes possibles et en avaient tous deux un certains nombre sous leurs ailes. Ils y avait même une planète qu’ils se partageaient plus ou moins … Corrida avait le Sud et Serpensortia le Nord.

“On se reverra, je passerais vous faire un coucou à tous les deux quand je viendrais voir Franny ! “

Après un petit clin d’oeil il partie rejoindre ses deux comparses dans la salle de bal ou ils profitaient de leurs dernière minutes ensemble. La vie à l’école reprit ensuite son court tranquillement, même si on pouvait clairement remarqué que Francis semblait un peu éteint. Il restait enfermé dans sa chambre lors de ses moments de libres et parlaient très peu à ses camarades. De toute manière Vladimir et Sadik étaient tout le temps ensemble et Arthur devait voir cela comme des vacances.

Francis avait besoin de cuvé sa déception, il était quelqu’un de très extrême dans ses sentiments. Quand il était heureux il le faisait savoir et aimait le partager, quand il était triste il s’isolait et quasi rien ne pouvait le sortir de là temps qu’il ne l’aurait pas décidé. Là il ruminait dans sa chambre, la porte légèrement entrouverte. Pourquoi fallait il que tous les hommes pensent qu’ils leur suffit de quelques mots gentil pour le mettre dans son lit … il était une fée, une putain de fée capable de manipuler les sentiments si avec ca ils ne comprennent pas que les sentiments c’est quelque chose de primordiale pour lui, il n’y a plus rien à faire. Dans un mouvement d’humeur il fit exploser le mannequin sur lequel il était en train de coudre un nouveau manteau avant de se laisser tomber sur son lit.

“Putain …”

Il ferma un peu les yeux et quand il les rouvrit il vit qu’il qu’on lui avait apporté son courrier. Enfin une des créatures magiques de l’école l’avait fait. Il fut un peu content de voir qu’il avait une lettre de ces parents et une de son meilleur ami Antonio. Il les lus à tour de rôle, mais celle de son meilleur ami lui fit froncer les sourcils. Il se leva une petite une feuille à la main et alla vers les appartement d’Arthur. Il ne toqua pas à la porte, ni rien. Un Francis de mauvaise humeur est aussi un Francis qui se passe de politesse. Il entra donc et s’approcha du jeune homme aux gros sourcils et lui tendit une feuille.

“C’pour toi, visiblement t’as une touche avec Antonio au point qu’il t’écrive des lettres.”

Le ton du blond n’était pas aimable, il n’aimait pas que son meilleur ami fricotte avec son meilleur ennemis même si il appréciait Arthur au fond.



~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Lun 17 Juil 2017 - 18:56
détails
Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~
Winx
ft. France
Ʃkaemp はは ™

Lachlan observa cette délicieuse petite fée s’éloigner, non sans soupirer.

C’était ainsi, les relations à longs termes étaient trop dangereuses pour la politique et rien ne prouvait qu’il y avait le moindre sentiment dans cette volonté d’être charmé. Sans même parler de sincérité.

Mieux valait être seul que mal accompagné.

À cette pensée, Nessie lui mordilla l’oreille, comme pour lui rappelle qu’elle était là, elle, non mais ho ! C’était quoi ce maître qui osait l’oublier, elle, sa compagne de tous les jours ?

Pour la peine, elle sauta au sol et rampa jusque sous la robe de Carlin, là où nul ni personne ne viendra la récupérer. En tout cas, aucun individu ne tenant à la vie et à l’intégrité de son être.

Arthur, de son côté, aurait apprécié pouvoir jouer les poissons pour prouver son effarement, mais les apparences étant plus importantes que sa petite confusion, il garda un visage de pierre suite à la déclaration surprenante. Au moins, il n’aurait même pas à s’excuser au vu des relations brûlantes entre leurs deux familles, c’était toujours ça. Arthur détestait s’excuser, encore plus quand il était en tort.

La présence de Kiku auprès de lui était aussi rassurante que gênante. Il aurait droit à un véritable sermon et à un nouveau cours sur les bonnes manières. Une horreur.

- Et pourquoi aurais-je envie de te revoir ? Maugréa-t-il entre ses dents.

Mais le prince lui avait déjà tourné le dos et s’était éloigné. Il ne l’avait sans doute pas entendu. Quelle importance ? Le bal touchait à sa fin, demain était un autre jour, les cours reprendraient, et tous ces petites phrases inutiles et sans importances.

Mais malgré son aspiration de retourner à sa morne petite vie d’avant le bal, il dû se résoudre à la réalité : il n’arrivait pas à se sortir cet idiot de prince de sa tête.

Il passait donc tout son temps libre enfermé dans sa chambre, à juguler ses débordements magiques comme il le pouvait, serrant les dents en apercevant la décoration subissant les affres des flammes, se racornissant, noircissant, se flétrissant. Tout cela lui rappelait un peu trop les années précédentes, ne lui enfonçant que plus la tête sous l’eau, une spirale vicieuse.

Quand à lui, Kiku n’en menait pas large, tentant de secouer son prince qui ne se laissait pas vraiment atteindre par le moindre stimulus extérieur. Il hésitait toujours à prévenir ses parents mais il ne pouvait s’empêcher de penser qu’Arthur finirait par se reprendre. Bien que peu marquée, il avait lui aussi sa part de fierté.

C’est pour ça qu’il se contentait de garder la porte de la chambre de son maître, offrant un sourire poli à leurs camarades et colocataires qui passaient par-là.

Par contre, le bruit d’explosion l’effraya et il s’engouffra aussitôt dans la pièce, inquiet de l’état de son ami mais celui-ci était absent. Où était-il encore ? Quitter discrètement une salle sans se faire repérer était presque un sport avec cette fratrie…

Soupirant, Kiku partit à la recherche de son maître.

Si il avait été resté plus longtemps, il aurait aperçu ce dernier revenir en mâchonnant un beignet au poisson dont il est si friand et qu’il avait, sans aucun doute, volé en cuisine.

Enfin, il s’était fait une petite réserve histoire de s’occuper le temps le séparant du dîner.

C’est donc avec l’humeur un tantinet plus léger qu’auparavant qu’il grignotait son larcin sur son lit. Il ressemblait à un enfant perdu avec son air rêveur et ses traits détendus.

Peut-être que Francis put en bénéficier pendant trois secondes avant de surgir telle une bourrasque, mais allez savoir.

Sans reprendre son habituel froncement de sourcil mais perdant quand même son air naïf, Arthur attrapa la feuille du bout des doigts, comme si elle allait l’empoisonner, l’air empoté.

- Euh… J’en fais quoi ?

La vraie question était plutôt : de quoi parle-t-elle ? mais il était tellement embrouillé ces derniers temps qu’il faisait avec les moyens du bord.

Dans la même continuité, il jeta un œil en direction de la pile de courrier qui s’amassait sur son bureau et auquel il n’avait pas touché, par crainte de les réduire en cendres avec ses pouvoirs instables.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Mer 19 Juil 2017 - 16:00
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Francis s’était rendu compte que le comportement de son camarade de classe n’était pas son comportement habituel, mais il n’était pas d’humeur à y faire attention ou même lui faire une petite remarque taquine. Là il voulait juste lui donner sa lettre et retourner rager dans sa chambre … la tristesse avait fait place à la colère à présent. Surtout que SON meilleur ami, fricotait avec la fée aux gros sourcils.

“J’en sais rien tu en fais un avions et tu te l’enfonce dans le fondement peut être ou alors tu la lis comme n’importe qui fait lorsqu’il reçoit du courrier.”

Mais au vu du coup d’oeil rapide qu’il fit dans la chambre, il constata la grosse pile de courrier même pas ouvert qui s'empilent. Visiblement Arthur ne fait pas comme tout le monde, mais ce qui était étonnant c’était que Kiku n’ai pas ouvert son courrier et ne lui ai pas lu. Il croisa les bras.

“J’l’ai pas lu si jamais tu te demande, je respecte un minimum la vie privée de mon meilleur ami. Il l’avait mit dans mon enveloppe avec une lettre pour moi et il me demandait de te filer ca. “

Antonio lui avait bien sur raconter ce qui s’était passer durant la fête, Francis avait tenté de le raisonner un petit peu. Surtout au vu des relations entre leurs deux planètes, mais une fois que le brun avait une chose en tête rien ne pouvait l’en dissuadé. Le blond avait même mit Gilbert sur le coup, même résultat. C’est à dire aucun. Parfois le pauvre Tonio le désespérait mais il l’aimait bien comme ça, passioné, tétu, foutrement niais mais incroyable.

“Si tu ne veux pas la lire, brûle là tout simplement. Je lui dirais qu’une des chauve souris de Vlad l’a mangé alors que je te l’apportait .. comme ca pas besoin d’y répondre.”

Il soupira un petit peu et s’approcha du tas de lettres, machinalement les triant par tas. Il fit un tas avec toutes les lettres administratives, il faut croire qu’en faisant brûler une salle de classe il faut se coltiner la paperasse même un an après, il y avait des lettres aussi d’admiratrice au vu du parfum qui se dégageaient.

“Eurk … celle-là je te conseil pas de l’ouvrir sa pue le filtre d’amour à plein nez. Je déteste ces trucs, ca fausse les émotions …”

Il se défoula un peu sur la pauvre lettre de cette admiratrices, la déchiquetant en petit morceaux avant de l’envoyer voler et d’y mettre le feu. Pendant quelques secondes ils y eut de toutes petites flammes au dessus du blond. Il fit aussi un tas des lettres concernant la famille. Francis se stoppa en voyant qu’une des lettres était envoyé par le beau roux qui lui avait brisé le coeur en se comportant comme un goujat.

“T’as deux lettres de tes parents et une de ton frère.”

Dire que trier le courrier lui avait fait un peu de bien. Maintenant il était repartie à la case départ ou il grimaçait, et déprimait plus que nécessaire.

Spoiler:
 


~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Ven 21 Juil 2017 - 11:28
détails
Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~
Winx
ft. France
Ʃkaemp はは ™

Arthur continuait de regarder le papier comme si il allait le mordre. Ça lui était déjà arrivé, lorsqu’il était plus jeune, à de nombreuses reprises. Il semblerait que c’était un sort incontournable à la Tour Nuage.

Il était tellement absorbé par ses souvenirs, qu’il faillit rater la pique lancée à son intention. Enfin, vu le niveau, il se contenta de lever les yeux au ciel et de s’emparer d’un nouveau beignet au poisson qu’il se cala dans une joue avant d’ouvrir précautionneusement le courrier, prêt à le réduire en cendre au moindre mouvement de mâchoire.

Mangeant tranquillement, il lut en diagonale la missive, fronçant les sourcils à défaut de pouvoir tirer la langue sans courir le risque de s’étouffer. Il attendit d’avoir avalé pour s’éclaircir la gorge sans risque.

- Est-ce que tous les habitants de Corrida sont aussi peu lyriques ? Pas étonnant que leurs alliances tiennent si mal…

Malgré ses propos, il replia la lettre proprement et sauta au bas de son lit pour la ranger dans un tiroir de son bureau, parmi ses correspondances personnelles. Au passage, il jeta un œil en direction des piles de courrier diligemment triés par Francis qui devait vraiment s’ennuyer pour avoir fait ça.

- Thanks, siffla-t-il.

Le prince plissa le nez à la vision du tas bien trop rose avec des cœurs, ou même plus sobre -ce qui était déjà mieux- auquel il mit le feu d’une pensée.

- Par contre, merci de ne pas décider arbitrairement de saccager mon courrier…

Il était peut-être toujours en train de ruminer ce qui s’était passé lors du bal, mais pas au point de rater la mise en miette d’une lettre à l’apparence bien niaise. Alors, certes, il aurait sans doute fait pareil, mais il n’allait quand pas laisser passer ça !

- Je ne comprends pas ces personnes soi-disant de lignées nobles qui n’ont pas l’air d’avoir entendu parler d’étiquettes… grommela-t-il.

Il fouillait dans les cendres, comme pour s’assurer que tout avait été détruit.

- Il est inconvenable de passer par le désigné sans être au préalable passé par ses parents ou tuteurs légaux. C’est insultant.

Il fronça à nouveau le nez, ce qui paraissait être sa réaction faciale lorsqu’il se trouvait face à quelque chose qui ne lui plaisait pas et qu’il ne comprenait pas.

- Sinon, tu comptes rester longtemps ici ?

De nouveau, les sifflantes étaient mise en avant par son accent qui ressortait.

Salut le nain,

J’ai monté une nouvelle expédition à peine retourné au palais, tu me connais, car l’un des gars du bal m’a parlé d’une espèce rare de lézards qui aurait été aperçue sur une planète désertique. Je compte sur Rhian pour m’en dire plus, je l’ai collé à la recherche d’infos.

Je ne lui ai pas vraiment le choix, tu penses bien, hé hé.

Donc, ça fait deux princes trop occupés pour s’occuper des affaires royales, ce qui va alourdir d’autant plus ta charge -déjà que t’en fous pas lourd. T’as intérêt de faire du bon travail, après tout, c’est ton rôle !

Je vais être absent un certain temps, ou plutôt un temps incertain, donc, je te souhaite par avance tous les vœux obligatoires : Samain, Imbolc, Beltain, ton anniversaire. On va attendre de voir pour Lugnasad, surtout que ces deux dernières années t’étais dans la fosse à serpents avec ta brosse à dents, peut-être que ce sera le cas cette année aussi !

Pas un mot aux parents au sujet de la jolie p’tite fée avec qui j’ai dansé, il est toujours hors de question que je me marie. Et ne crois pas que le fait que je me retrouve de l’autre côté du cosmos m’empêche de t’envoyer une bonne vieille malédiction oubliée.

[Le reste du message concerne la politique de Serpensortia et le rappel des tâches normalement effectuées par l’aîné de la fratrie Kirkland]

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Ven 21 Juil 2017 - 14:28
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Le blond écoutait d’une oreille distraite son camarade, bien trop occupé à regarder la lettre signé du second prince de Serpensortia. Lettre qu’il glissa discrètement dans son peignoir, ni vu ni connus. Il savait que c’était stupide et qu’il serait surement déçu mais il avait besoin de savoir si Lachlan parlait de lui ou non.

“Pourquoi tu veux qu’il soit lyric ? Il a notre âge, il a pas que ca a foutre d’être lyric alors qu’il aurait pus tout simplement envoyer quelqu’un porter son message.”

La petite fée roula des yeux, lorsque Arthur lui rappela qu’il n’avait pas à déchirer son courrier pour lui. Il était sur que le garçons aux gros sourcils l’aurait déchirer sans même l’ouvrir et d’ailleurs le tas de lettres parfumées partie bien vite en fumée. Heureusement qu’il n’avait pas sentie d’émotion véritable dans ce tas de lettre, il n’aurait plus manqué que cela pour finir d’achever Francis.

“ On dirait que tu vis dans un autres temps, c’est triste je trouve. Au final l’amour n’a pas sa place dans ton monde …”

Il finit par lever les yeux du tas d’enveloppe puis il regarda le jeune homme à ses côtés.

“Non je me tire t’en fais pas, j’vais pas rester là trois plombes. J”attendais d’être sur qu’il n’aura pas de réponse à sa lettre avant de partir.”

Et il s’écarta en effet, puis pris la direction de la sortie faisant juste un signe de main. Il traversa la grande pièce commune avant de s’enfermer dans sa chambre, il ressortie la lettre, honteusement volée et la contempla un peu avant de se décider à l’ouvrir. Il en parcourut les première ligne, grimaçant. Il n’y avait rien de bien interessant, mise à part que son beau roux lui avait menti et qu’il était loin de rester dans son palais.

Il serra les dent en voyant la toute petite mention qui lui était faite, alors comme ça il fallait taire sa présence. taire le fait qu’ils aient seulement danser ensemble ?! En plus que croyait il qu’il donnait sa main au premier venu comme ça ? Dans un mouvement d’humeur il froissa la lettre et se transforma de nouveau … il ouvrit juste sa porte pour lancer la boulette de papier contre la porte de la chambre d’Arthur et s’enferma de nouveau.

Si quelqu’un aurait la bonne idée se s’approcher de la chambre du blond, il serait curieusement en colère sans véritable raison.



~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Jeu 27 Juil 2017 - 16:14
détails
Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~
Winx
ft. France
Ʃkaemp はは ™

Arthur leva les yeux au ciel à nouveau.

- Il n’est pas « que » un jeune de notre âge. Il est le prince héritier d’une famille puissante. Enfin, presque aussi puissante que la mienne, bien sûr.

Il n’allait pas non plus complimenter un ressortissant de Corrida, non mais ! Il avait une réputation à tenir !

- Et c’est à un autre prince qu’il s’adresse. Qu’il use d’une autre voie pour me faire parvenir son mot est une chose, mais lui aussi a ses obligations.

Kiku avait fini par revenir et s’était installé contre le mur près de la porte, surpris d’entendre des voix en provenir. Mais comme le prince ne semblait pas en danger -juste agacé, c’était son ton habituel- il resta en position, patient. Si il avait besoin de lui, il savait l’invoquer.

Arthur se contenta d’un bruit de bouche dédaigneux et de le fusiller du regard.

- Je ne vis pas « un autre temps ». Je n’y peux rien si tu vis sur une planète décadente. Tu n’as qu’à demander à notre cher ami le Grand Duc Adnan de t’éclairer là-dessus. Nos cultures sont différentes, mais nos manières sont les mêmes.

Il ne rebondit pas sur la mention de l’amour, détournant le visage, les yeux douloureux d’être si sec et les joues le brûlant presque.

Par contre, lorsque Francis parla d’une réponse, il esquissa un nouveau geste en direction du tiroir où il avait glissé la missive, mais ne l’acheva pas. Il ignorait encore quoi répondre et il ne fallait jamais le faire à la hâte. Ce n’était pas digne d’un prince et c’était un coup à regretter trop tard.

Alors, le jeune homme se contenta de saluer ironiquement à son condisciple et de fermer derrière lui, se roulant en boule à nouveau sur sa couchette pour déguster ce qui restait de ses panures.

Il était encore tout entier à sa dégustation quand son fidèle ami pénétra en vitesse dans sa chambre, le visage caché par ses mains. Ce n’est qu’en percevant les couinements de douleur qu’il bondit sur ses pieds pour lui porter son aide.

Lui écartant les bras, il ne put qu’apercevoir sa métamorphose presque forcée, les traits caractéristiques du renard apparaissant. Ce n’était pas normal, Kiku avait un contrôle absolu dessus, il en allait de sa survie et stabilité mentale. Dans les premiers temps, il le perdait sous le coup d’humeur forte, ce qui l’avait contraint à les enfouir au plus profond de son esprit, raison de son apparente froideur.

Parmi ses mouvements erratiques, Arthur parvint à récupérer le papier officiel de la famille royale de Serpensortia qui se trouvait roulé en boule. Quelle était donc cette lettre ? Mais il avait plus important pour le moment, il devait calmer Kiku avant que celui-ci ne se blesse.

Tâchons d’en finir avant le repas...

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Dim 30 Juil 2017 - 11:56
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Francis était non seulement en colère à cause de ce qu’avait écrit Lachlan sur sa lettre, mais aussi à cause de ce qu’avait dit Arthur. De quel droit se permettait il de dire qu’il venait d’un planète décadente … lui au moins n’était pas nez avec un balais coincé dans le fondement. Allongé sur son lit il repensait à cela, et finit par pousser un grognement de rage avant de se retourner pour étouffer un cri dans son coussin. Il en avait marre, pourquoi il avait dû être une foutue fée ?! Si il avait été à la Fontaine Rouge comme ses amis tout aurait été plus facile. Il n’aurait pas été obligé de fréquenter des foutue aristo toutes la journée, enfin il y en aurait eu mais avec les cours il aurait pus prouvé qu’il avait le dessus et leurs fermé le clapet. Jamais le beau rouquin ne se serait approché de lui, car il ne se serait jamais transformé.

Le problème c’est que lorsqu’il était dans cet état, le blond ne se rendait pas compte qu’il polluait l’atmosphère autour de lui a rendant clairement malsaine. Sadiq et Vladimir qui étaient sortie de la chambre, rentrèrent à ce moment là. Alors qu’ils riaient tous les deux, ils se stoppèrent devant la chambre de Francis avant de se dévisager mutuellement. De là où il était, le blond n’entendait rien mais le ton monta très vite entre les deux hommes. Vladimir reprochait à Sadiq et à sa famille d’avoir envahi leurs terres et de se servir d’eux comme vache à lait pour leurs voler leurs richesses. Sadiq argumentant que c’était faux et qu’il n’avait de toute manière pas son mot à dire là dedans, c’était comme cela point.

Les coups partirent d’eux même, et les deux se retrouvèrent à se battre comme de vrais chiffonniers dans la salle commune. Etant bien plus petit et bien moins costaud physiquement, Vlad esquivait le plus possible et tentait de se faufiler pour attaquer par derrière. A un moment il réussit à s'agripper dans le dos du plus grand et le mordit au bras. Francis sursauta en entendant un hurlement de douleur suivit d’un gros crac boum. Lorsqu’il sortit il constata que Sadiq était transformé et que le pauvre Vladimir avait fait un vol plané avant de s’écrasé dans la chambre d’Arthur.

Les yeux rougit car il avait commencé à pleurer entre temps, Francis avança de quelques pas. Paumé, il ne savait pas trop quoi faire. Prenant sur lui, il s’avança dans le but de calmer le pauvre Sadiq qui avait l’air bien partie pour récupérer la pauvre fée aux yeux rouges. Etrangement l’atmosphère s’apaisa presque aussitôt, du au fait que la pauvre Francis avait mis ses propres soucis de côtés pour arranger les choses.

“Mais qu’est ce qui vous a pris ?!”

Il s’était tout de même mis entre Sadiq et le pauvre Vladimir qui se relevait tant bien que mal.




~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Lun 31 Juil 2017 - 20:47
détails
Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~
Winx
ft. France
Ʃkaemp はは ™

Arthur observait son seul ami se tordre de douleur entre ses bras, cherchant à se lacérer le cuir chevelu alors que ses oreilles pointaient entre les mèches de ses cheveux, tâches rousses parmi le noir.

Sa tenue était mise à mal par les autres attributs de renard, mais il avait suffisamment fort à faire en cet instant pour s’occuper d’un tel détail. Ce ne serait pas la première fois que Kiku se retrouverait dénudé devant lui, et il n’était pas assez loin de sa chambre, il pourra toujours se faufiler jusqu’à son placard pour se revêtir.

- Tu m’entends Kiku ? Cale-toi sur ma respiration, allez…

Ne pouvant se permettre de libérer sa prise sur ses mains dont les griffes se rétractaient avant de reprendre leurs places, tour à tour, Arthur priait toutes les divinités possibles pour que son ami puisse percevoir sa voix à travers la douleur de sa métamorphose. Il ne pouvait pas lui caresser le dos au rythme de son souffle pour l’enjoigner à faire de même, ses possibilités étaient limitées.

Et ce bordel dans la pièce commune… Sérieux, ils ne pouvaient pas faire ça ailleurs ? Genre… il ne savait pas, lui, dans leur chambre à eux, tiens !

Serrant les dents pour éviter de faire de même avec ses mains, le prince s’exhorta lui-même au calme. Kiku était un sensitif, un empathe. Pour qu’il s’apaise, il devait faire de même. Ça allait être coton, tiens…

Mais plus les secondes s’égrenaient, et plus Arthur trouvait que ça sentait le brûlé.

Son couvre-lit, sans doute.

Aucune importance.

N’y tenant plus, il se releva, tenant Kiku contre lui, et agita une main pour que des liens s’enroulent autour des poignets du kitsune, l’empêchant de se blesser alors qu’il tentait de le mordre.

L’amitié, c’était très surfait, particulièrement lorsque vous avez des griffes, des crocs et la fureur d’une femme en train d’accoucher.

Au pire, il ne sera pas à sa première morsure.

Il se faisait cette réflexion lorsque la porte de sa chambre s’ouvrit violemment et qu’un corps tombe pesamment sur la moquette. Mais avant même d’esquisser le moindre geste, le Grand Duc Adnan pénétra à son tour -mais sur ses pieds, lui- mais fut arrêté par le dernier membre du dortoir.

- Moi aussi, j’aimerais bien savoir ce que vous foutez dans ma chambre.

Son ton cinglant faisait bien comprendre que ce n’était pas une suggestion mais bien un ordre.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Mer 2 Aoû 2017 - 13:52
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


- Moi aussi, j’aimerais bien savoir ce que vous foutez dans ma chambre.

Francis tourna la tête vers le prince et pinça ses lèvres, en quelques seconde il sentit la colère le reprendre. C’était évident ce qu’ils faisaient dans sa chambre non ?! Ils n’étaient pas entrer pour faire la fête ou se payer tous ensemble une bonne partie de rigolade. Ce nouvel saut d’humeur eu pour réaction, de remonter la tension immédiatement. Sadiq qui souhaitait toujours corriger le pauvre Vladimir, décida que la fée blonde était de trop sur son chemin et lui envoya son poing dans la figure.

Francis s'écrase un peu plus loin, un peu sonné pour le moment. La plus grande de toutes les fées ici s’approcha encore, entrant toujours plus profondément dans la chambre.

“Je récupère juste Vladimir, qui a oublié où était sa place lorsqu’il est entré ici …”

Pauvre Vladimir qui tentait de se faire la male d’ailleurs, s’étant même transformé entre temps pour ensuite chercher une fenêtre de laquelle il pourrait s’envoler. Il baragouinait des choses dans sa propre langue, mais vu le ton qu’il utilisait il n’avait pas l’air de dire des choses pleines d’amour et de douceurs. Francis un peu remis de ses émotions, jetta un petit regard à Arthur cherchant à savoir si celui-ci comptait faire quelque chose pour calmer le jeu. Même si il y croyait peu vu l’égocentrisme dont faisait preuve le prince de Serpensortia.

Il jetta un coup d’oeil ensuite derrière et constata que le pauvre Kiku, n’avait pas l’air non plus dans son état normal. Arthur avait lui aussi vraisemblablement eu quelques difficultés à se contrôlé vu les petites flammes qui s’élevaient du dessus de la couverture. Comprenant alors qu’il devait y avoir une couille quelques part, Francis grimaça en finissant par comprendre que la couille c’était lui. Il poussa un petit crit, choqué et recula un petit peu avant de fermer les yeux pour se concentrer pour calmer le tout. Les mains sur ses tempes, il laissa la magie opérée et les particules de magies se faufiller un peu partout dans la pièce pour calmer tout ses occupants.

“J’suis désolé … c’est de ma faute je crois. Je …. je contrôle pas toujours mes pouvoirs. “

Le pauvre n’osait même pas regarder ses autres camarades et regardait ailleurs. Un peu tremblant, craignant la réaction de ses camarades de classes.


~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Sam 5 Aoû 2017 - 16:18
détails
Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~
Winx
ft. France
Ʃkaemp はは ™

Arthur ne prêta qu’une attention minime à Francis. Disons qu’il n’avait pas grand-intérêt actuellement et n’était pas un danger. Minime, donc.

Ce qui fit que lorsqu’il vola suite au geste du Grand Duc, le prince ne détourna pas la tête pour suivre la direction prise par la victime. Non.

À la place, il se faufila entre Vladmir -qui avait l’air encore sonné et de vouloir s’enfuir- et son ami.

Il recula à peine lorsqu’il se prit le coup à la place, les pieds enfoncés dans le sol.

- Virez de ma chambre avant de devoir prendre rendez-vous chez le coiffeur, siffla-t-il dangereusement.

Ses iris verts se fendaient par la verticale, rappelant les reptiles. Il devait déjà gérer Kiku, Vladmir et Sadiq qui veulent se grimper dessus, ce ne sont pas ses affaires. Et, si les trois bestioles ne voulaient pas découvrir si il était venimeux, ils avaient intérêt à déguerpir.

Pas une seule seconde, Arthur ne lâcha le regard de son aîné. Il ignorait ce qu’il se passait, mais il savait qu’au moment où il s’était placé au milieu de l’affrontement, il s’était désigné comme cible.

L’humain était plus proche des animaux qu’on ne le prétend.

Arthur faillit rater les propos de Francis, rendant coup pour coup. Hors de question de se laisser tabasser par cet enfoiré. En plus, ça tombait bien, il avait envie de se défouler !

Et il semblerait qu’il n’était pas le seul de cet avis, si il pouvait se fier au visage satisfait de son vis-à-vis. Ce n’était pas demain qu’un traité de paix sera instauré entre leurs deux royaumes, ça c’était sûr.

- C’est pour cette raison que nous sommes dans une école, soupira Kiku.

Malgré la disparition des particules magiques, il n’avait pas encore récupéré son apparence humaine, juste ses esprits. C’était déjà pas mal.

- Prince Kirkland ? Lorsque vous aurez deux minutes, n’oubliez pas de me détacher, vous serez bien aimable…

Son ton, toujours neutre, était pourvu d’une telle résignation qu’on aurait pu croire qu’Arthur avait l’habitude de l’attacher. Les rumeurs allaient vendre du rêve, tiens…

- Dès que je suis libéré, grommela-t-il.

Avec un sourire vainqueur, Sadiq obtempéra, permettant au jeune homme de tirer sur ses vêtements pour les remettre en place et de se recoiffer vaguement. Il ne valait mieux ne pas faire attendre son meilleur ami, leur différence de rang n’ayant jamais été un trop grand obstacle pour se venger.

- Vous saignez, déclara-t-il, une fois libre de ses liens.

Avant même d’avoir pu songer à protester, le kitsune lécha la plaie, la faisant cicatriser et ainsi disparaître les traînées vertes. Suite à cela, il entreprit de donner à son prince une apparence plus… royale, ignorant totalement la présence des autres.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~ [PV Angleterre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Robin Tunney ~ tu sais j'ai pas besoin de mon arme, je peux te frapper avec ma chaise !
» Hyndie Evans ~ Je te promets le sel au baiser de ma bouche.
» J'ai un problème! On peux m'aider?! [Avec Aya Ryuichi]
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell Oceans :: Flux Temporel :: Partie WTF-
Sauter vers: