Hell Oceans

Dans un monde où tout prend l'eau, un homme cherche à le dominer... Sauriez-vous l'arrêter ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Flux Temporel :: Partie WTF Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~ [PV Angleterre]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Jeu 6 Oct 2016 - 14:31
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Francis était aux anges, aujourd'hui était le jour de sa rentrée ! Bien des adolescents seraient déprimé de retourner sur les banc de l'école mais pas Francis. En même temps, le jeune homme possède la chance d'être un des nouveaux pensionnaires d'Alféa, l'école des fées ! Depuis quelques années l'école avait ouvertes ses portes aux hommes, se rendant compte que eux aussi pouvaient être des fées et que les hommes n'était pas uniquement confiné aux rôles de guerriers pur et dur. Sa mère l'avait accompagné jusqu'au portail de l'école, elle aussi était une fée et elle avait été plus que ravis de savoir que son fils prendrait sa suite. Cependant à présent qu'ils étaient devant l'école elle ne voulait pas le laisser partir. C'était son bébé, il ne pouvait pas la quitter comme ca et revenir uniquement pendant les vacances ?! Marianne se demandait comment se passerait la vie sans son garçon.

« Maman !! Je dois vraiment y aller sinon il vont donner toutes les chambres bien et je me retrouverais dans un placard à balais ! »

Il embrassa une dernière fois sa mère, avant de lui promettre de lui écrire le plus souvent possible mais aussi de revenir pour les vacances de fin d'années. Il s'engouffra avec une troupe d'autres élèves dans l'enceinte de l'école pour éviter une dernière accolade qui pourrait être l'accolade de trop pour sa virilité. Ses yeux pétillait d'émerveillement, c'était exactement comme sa mère lui avait décrit et il y avait tellement de gens. Les jeunes filles étaient superbes quand aux garçons ils ne manquaient pas non plus de charme. Le blond avait toujours eu un cœur d’artichaut et fondait devant le moindre sourire.

Il allait se présenter à l’accueil après avoir fait la queue réservée aux nouveau, on lui expliqua alors qu'une grande réunion d'information aurait lieu un peu plus tard dans la journée. La petite femme replète qui s'occupait de l’accueil lui donna alors son emplois du temps et la clef de sa future chambre. Elle lui donna tout un autre tas de papiers administratif que le blondinet fourra à la rache dans son sac. Munis du plan de l'école il entreprit de chercher directement sa chambre, une fois ses affaires rangées il pourrait aller faire le tour des bâtiments puis se rendre à la réunions.

« Aaah c'est ici ! »

Il ouvrit la porte et laissa échapper un « Woooow ». La chambre était spacieuse, il y avait largement la place pour plusieurs locataire. Après un petit tour des lieux Francis prit la partie de la chambre qui lui rappelait le plus sa maison, un style assez chic et romantique tout en nuance de blanc et de roses. Il sortie les papiers de son sac et les envoya voler en l'air avant de saute dans son lit en riant !

« Cette années va être géniale, je le sens et je suis sur que j'aurais les meilleurs colocataires !! »

Le jeune homme rêvassait beaucoup, mais il était sincèrement convaincu que tout irait pour le mieux. Se reprenant il se mit à défaire ses bagages étalant ses affaires un peu partout n'étant pas trop ordonnés, seul chose qui était merveilleusement bien ranger ses vêtements qui replissait un dressing plus que grand.


~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Jeu 6 Oct 2016 - 22:40


Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~


Traînant des pieds et butant sur des cailloux imaginaires, Arthur se dirigeait vers les grandes portes dorées de l’académie des fées. Il sourit vaguement à la surveillante Griselda qui serra tellement les dents qu’il s’attendait à voir voler l’une d’entre elles. Le dos tellement droit qu’elle aurait pu servir de niveau ou de fil à plomb.

Bon, au vu de la tête qu’elle tirait, nul besoin qu’il donne son identité, il avait été reconnu.

- Prince Kirkland… Vous revenez finalement auprès de nous… Étiez-vous vraiment obligé ?

Par réflexe, il retroussa les lèvres, sifflant légèrement, ce qui ne fut pas au goût de la fée qui le fusilla du regard.

- Vous n’êtes plus dans votre fosse à serpents, prince Kirkland. Je vous prierais d’utiliser des mots, si vous en êtes capable.

- Navré, madame Griselda. Je voulais juste vous souhaiter une bonne rentrée à vous aussi, déclara-t-il sur un ton léger.

Le vague sourire qu’il ajouta troublé un peu la surveillante qui hésitait à le croire.

- Cette année, tentez de laisser le laboratoire tranquille, soupira-t-elle avant de lui donner la localisation de son nouveau dortoir.

Il cacha son sourire machiavélique alors qu’il lui tournait le dos, rentrant dans le bâtiment principal à son tour, esquivant les troupeaux de moutons aux grand yeux perdus. Qu’ils étaient mignons.

Fronçant le nez, il suivit les indications, se retrouvant sans aucune surprise dans la même chambre que l’année précédente. Au moins, il y avait déjà ses marques. Espérons juste que ses colocataires seront moins abrutis que ceux de l’année dernière.

Il allait appuyer sur la poignée lorsqu’il fut arrêté dans son mouvement, interpellé par une voix qu’il connaissait bien.

- Prince Kirkland !

- Kiku !

Franchement heureux de retrouver son ami d’enfance, il ne put censurer son acte d’impulsion et serra contre lui, malgré le malaise de celui-ci qui se crispa mais se laissa faire tout de même. Ce n’est pas comme si Arthur était connu pour ses démonstrations d’affection, après tout.

- Nous sommes dans le même dortoir, déclara Kiku en montrant le panneau près de la porte. D’autres noms vous interpellent ?

Se penchant dessus, Arthur plissa les yeux.

« Sadiq Adnan, Francis Bonnefoy, Vlad Neculai, Kiku Honda, Arthur Kirkland »

- Non. Enfin, quelques noms semblent provenir d’autres dimensions magiques, ils m’évoquent vaguement quelque chose. Sans doute des nobles.

Ils passèrent la porte tous les deux, se taisant agréablement. Le silence était un univers confortable dans lequel ils aimaient se baigner et…

Ce n’était pas le cas de l’étranger avec lequel ils allaient devoir composer qui leur sauta presque au cou.

Heureusement pour lui, Arthur avait dû travailler sur ses problèmes de perte de contrôle, ce qui fit que seul le tapis prit légèrement feu et non les boucles blondes.

Ben malgré ça, il était sûr qu’il allait quand même se faire engueuler par le propriétaire desdites boucles blondes. Tss, petite nature.
fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Mer 12 Oct 2016 - 18:39
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Francis était toujours dans son rangement lorsqu'il entendit deux voix. Il se stoppa un peu dans ce qu'il faisait pour écouter un peu, il entendit son nom vaguement mais il n'était pas totalement sur. Quoi qu'il en soit si il avait bel et bien entendu son nom cela voulait dire qu'il s'agissait de ces colocataires ! En entrant dans la chambre il n'avait pas fait attention si il en aurait ou pas, mais en visitant plus en profondeur l'appartement il avait vu plusieurs lit ! Il était peut être dans son monde tellement il était excité mais il n'était pas stupide, il avait comprit qu'il ne vivrait pas seul.

Il écouta encore un peu sans bouger de son coin, des affaires à lui encore dans les mains. Quand il entendit la porte s'ouvrir il lâcha ses affaire et se précipité dans l'entrée. Il couru et faillit se prendre les pieds dans le tapis et finir dans leurs bras, il se redressa au derniers moment mais un des deux jeunes hommes mis le feu au tapis. Il tapa un peu sur le sol pour éteindre les petite flammes.

“Hé ben faut pas cracher le feu si vite mon mignon !”

Un peu plus c'était ses beau cheveux qui prenait feu, et là il aurait vraiment péter un câble. Ses cheveux, s'était sa vie, il les bichonnait comme on bichonnait un nouveau né ou un bijou. Il se recula un peu pour regarder les nouveau venu. Il y avait un jeune homme un peu en retrait aux cheveux noir coupé en bol, à la manière de la fée Mireille Mathieu. Ce garçon avait l'air d'être très très calme, ce n'était pas avec lui que Francis pourrait s'éclater mais il se dégageait une sorte de sérénité qui fascinait le blond. L'autre garçon avait un côté carrément sauvage avec ses cheveux en bataille et ses sourcils tellement gros que la forêt vierge pourrait paraître minuscule à côté. Sans compter son air complètement constipé, ca devait être un noble !

Francis n'était pas noble, loin de là … sur sa planète les nobles avaient même été tué suite à une révolution mais ca il se gardait de le crier sur les toits. Il savait que dans les autres dimension les nobles avaient encore un place importante. Néanmoins il était certain qu'avec le 'Sieur aux Gros Sourcil, la relation allait être électrique.

“Bonjour ! Désolé de vous avoir fait un peu peur mais j'avais hâte de découvrir mes nouveaux colocataires. Après tout on va passer l'année ensemble alors autant faire bonne impression le premier jour !”

Le pauvre était un peu naîf avec le barouf qu'il avait mit un peu partout, sa première impression allait en prendre un sacré coup. Mais aussi le fait de “bonjour-agression” n'avait pas l'air d'avoir forcément plut aux deux garçons. Il espérait quand même avori d'autres colocataire un peu plus joyeux et expressif que ces deux là !

“Je m'appel Francis Bonnefoy, je suis ravis de vous rencontrer !”

Il utilisa son sourire le plus charmeur, un brin de magie dans l'air et leurs tendit la main, ignorant le quel des deux la prendait en premier. Pendant ce temps un second duo fit son apparition, un grand bonhomme masqué et un autre bien plus petit, qui avait plus l'ai d'un sorcier que d'une fée. Les deux avaient l'air de se connaître puisqu'ils se disputaient déjà plus où moins, malgré les râleries ont pouvait voir qu'un lien fort les unissait. Ils se stoppèrent en voyant que cela bouchonnait dans l'entrée.

“Ah ben tu vois Sadiq on est en retard ! Je t'avais dis que prendre ton bain juste avant de partir nous retarderais ...” le plus petit des deux, les salua de la main ses dents étant étrangement pointues. “'Lut moi c'est Vlad et lui c'est Sadiq.”

~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Dim 16 Oct 2016 - 13:17


Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~


Tendu et crispé comme jamais -plus proche du chat au contact de l’eau que de l’humain- Arthur fusillait du regard ce blond indélicat. N’était-il donc pas aux faits des politesses les plus basiques ? Comme… Ne pas surgir violemment face à des inconnus ? Ne pas user de surnoms débiles et insultants ?

Arthur croisa le regard vaguement inquiet de son ami qui l’exhortait sans doute au calme. Comme si il avait pour habitude de tout faire brûler ! Malheureusement pour lui, de la fumée provenait encore du tapis.

Resserrant sa prise sur la poignée de sa valise, il tenta d’esquiver ce bruyant personnage qui semblait vouloir faire connaissance, maintenant. Bah c’était mal barré.

- Je me nomme Kiku Honda, s’inclina son ami. Je proviens de la planète Serpensortia.

Cette planète était connue pour ses reptiles, d’où son nom. Mais, surtout pour sa famille dirigeante complètement fêlée qui n’avait de royal que les titres. Leurs caractères étaient volcaniques et chacun possédait un familier à écailles, de quelques familles que ce soit.

- Le Prince Arthur Kirkland provient de la même planète que moi, poursuivit-il.

À cette présentation, le blond releva le nez, prenant un air vaguement hautain, ses sourcils ne se défronçant pas. Il n’aimait pas particulièrement jouer du galon, mais si ça pouvait lui permettre d’être fichu dehors… ou du moins que l’autre agresseur reste loin de lui… Généralement, on respectait -ou craignait- les représentants couronnés, non ?

Il jeta à peine un regard à la main tendue de ce Bonnefoy. Ce n’était pas dans ses coutumes, d’une part, et d’une autre il n’avait aucunement envie de se lier à qui que ce soit. Manquerait plus que ça, tiens.

L’arrivée des derniers membres de la chambrée le fit sortir de ses pensées et il ne fallut guère de temps à Kiku pour qu’il se mette sur le côté afin qu’ils ne soient plus une gêne. Enfin, ça, et une flopée d’excuse pour ce manque flagrant de politesse.

C’était le côté casse-pied de son ami, mais au moins ça équilibrerait merveilleusement avec l’absence de bonnes manières de Bonnefoy.

Arthur se contenta d’un geste de la tête en réponse à la salutation quelque peu familière, rivant plutôt son attention sur le visage masqué.

- Grand Duc Adnan, lâcha-t-il bien contre lui.

- Prince Kirkland, s’amusait ce dernier.

La fierté Kirkland était suffisamment connue pour qu’un joueur comme le Grand Duc y trouve de quoi s’occuper. Comme lui rappeler qu’il était son supérieur au terme de titre. Et qu’il n’avait aucune chance pour hériter du trône et donc de devenir roi.

On s’amusait comme on pouvait.

Ils se fixèrent dans un silence oppressant, tous les muscles du prince crispés, prêt à bondir, alors qu’un sourire narquois se dessinait sur la moitié visible du visage de son interlocuteur.

Et, au milieu, Kiku n’en menant pas large et Vlad regardant ailleurs.

- Je vois que vous êtes toujours suivis de votre petit toutou, grinça-t-il.

Il ajouta des insultes sans doute bien colorées dans un sifflement à peine perceptible. Malgré cela, Kiku se permit un petit taquet à l’arrière de son crâne afin de le rappeler à l’ordre. Tss, même pas drôle.

- Il semblerait que je ne sois pas le seul, répliqua Sadiq.

Son sourire menaçait d’être plus large encore.

- Au moins ai-je la décence d’en prendre un avec titre, poursuivit-il. Corrigez-moi si je me trompe, mais vous n’avez toujours pas estimé que l’amitié ne se nouait qu’entre les grands de ce monde ?

Le ton était lancé : quelque soit le tournant que prendrait l’année scolaire entre eux, Sadiq comptait bien rappeler à tout va que son statut n’était que poudre aux yeux. Il n’était prince que parce qu’il était né dans une famille royale. Mais il n’avait aucun pouvoir politique et on doutait même de son utilité dans le cas des mariages d’affaires.

Le tapis commençait à reprendre feu, mais Kiku réussit à sortir de sa concentration de son ami, au profit du choix des lits. Ils choisirent les plus reculés, presque en retrait de la chambre, et il ne fallut qu’un claquement de doigt de la part du redoublant pour que les couleurs correspondent à celles qu’ils préféraient.

Dans la même idée, Arthur sortit de son bagage un petit sachet où il avait miniaturisé certaines des affiches qu’il comptait accrocher au mur. Un autre claquement de doigt et elles prirent leurs places. Il faillit s’étouffer avec sa salive lorsqu’il aperçut parmi les posters de groupe musicaux et de reptiles, une immense photo de ses frères et sœurs en train de lui tirer la langue et de l’insulter (amicalement), tout en lui souhaitant une bonne rentrée. Le tout en son et couleur, évidemment.

L’année scolaire commencerait donc avec du papier peint brûlé.
fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Sam 22 Oct 2016 - 17:34
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Si Francis voulait faire impression, les deux nouveau venues eux avaient l'air de s'en foutre totalement, enfin le petit tout calme le salua quand même à sa manière mais monsieur Gros Sourcil avait un air hautain affiché sur le visage. Avec lui c'était sur ca allait être explosif. Étrangement quand il apprit que le blond était prince, son côté trop sur de lui et un peu dédaigneux fut tout de suite justifié. Kiku semblait plus humble mais le blond ne doutait pas qu'il puisse être issu lui aussi d'une noble lignée. Il mit alors les mains dans ses poches.

« Je vois, c'est cool. » Traduction ; rien à battre que tu sois prince. « C'est sympa si vous vous connaissez déjà, y a pas l’appréhension de faire de nouvelles connaissance. »

Il manqua de soupirer fortement quand les deux plus haut gradé chez les nobles se mirent à jouer à « qui à la plus grande ». Il ne manquait plus que ça, qu'il se retrouve avec que des nobles pompeux, l'année allait être super longue pour lui. Il les regarda se parler un peu, le ton montait de plus en plus. Il sortie ses mains de des poches et croisa les bras derrières sa tête avec un grand sourire.

« Sur ma planète les nobles on leurs à coupé la tête , vous êtes marrant ~»

Il n'attendit pas spécialement de réponse et retourna dans sa chambre tranquillement, il n'appréciait pas abordé ce sujet mais il préférais mettre au clair certaines choses … notamment le fait qu'ils soient tous nobles n'allait pas le faire plier l'échine ou quoi que se soit, pour eux ils faisaient partie du commun des mortels tout comme lui. En partant il put entendre Vladimir dire en ricanant.

« Ca à l'air marrant sur sa planète, ils savent s'amuser ! »

Le jeune homme aux yeux rouges semblait avoir un humour plutôt étrange, mais au moins il ne s'offusquait pas des paroles de Francis. Sadiq par contre cela était un peu plus compliqué, avec le masque difficile de décrypter ses émotions. Kiku serait trop polis pour lui faire une réflexion, Arthur par contre serait celui avec la réaction la plus violente à son « jemenfoutisme ». Vladimir et Sadiq râlèrent un peu d'être les derniers à choisir leurs chambre et donc prirent la restante, Vladimir rappela que si ils étaient partie plus tôt ils aurait sans doute pu choisir leurs lit.

Francis finit par ranger toutes ses affaires, à présent seul le coin de son lit était un peu en désordre mais il avait accroché des affiches de modes, certaines recettes de cuisine qu'il aimait particulièrement faire. Une photo de ces parents trônait sur sa table de chevet alors que plusieurs ouvrage de littérature étaient posé en pile sur le sol. Une fois finit, il sortie pour aller faire le tour de l'école, ce lieu était tut bonnement magnifique. L'heure venu il se rendit à la réunions d'information, au loin il pu voir Arthur et Kiku, de l'autre côté Vlad et Sadiq. Il se mit le plus loin possible d'eux, la réunion fut longue mais intéressante ! Le blond prit quelques notes, les élèves fut ensuite divisé par classe pour que leurs emplois du temps leur soit donné et là … HORREUR le pauvre en plus de devoir se tapper Kirkland le soir allait devoir le supporter la journée en cour ?! Il se rendit cependant compte que le seul de ces colocataires qui ne serait pas avec lui en cours était Sadiq, qui d'après ce qu'il avait comprit à la répartition était dans la classe supérieur à la leur ? Après avoir mangé rapidement, il retourna à sa chambre. Il prit une douche rapide, enfila un pyjama et se posa au pied de son lit, sur un tas de coussin, pour lire. L'année avait être longue … lui qui espérait se faire des amis c'était loupé.

~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Mar 25 Oct 2016 - 15:58


Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~


Lorsqu’il sut qu’il allait devoir supporter quasiment toute sa chambrée durant les cours, Arthur pensa un instant que sa sœur l’avait maudit avant qu’il ne passe le pas de la porte. Ce serait tout à fait son genre.

Il froissa et défroissa l’emploi du temps entre ses mains, couvé du regard par Kiku qui s’inquiétait malgré tout pour son ami d’enfance.

Les sautes d’humeurs du blond était connu dans leur royaume. Cadet de la fratrie Kirkland, il avait hérité des pouvoirs explosifs de sa mère et de l’amour pour les reptiles démesurés de son père. À chaque refroidissement, il mettait le feu au mobilier et au linge. L’arrivée de son adolescence fut attendue avec beaucoup de frayeur de la part des habitants de Serpensortia.

- Prince Kirkland… chuchota-t-il.

- Je t’ai déjà dit de m’appeler Arthur, Kiku, marmonna-t-il.

Il savait que c’était inutile de le lui rappeler, les bonnes manières et le respect de la hiérarchie trop fermement ancrés dans son être, Kiku continuerait de le lui donner à toutes les sauces malgré toute l’amitié qu’ils pouvaient se porter.

- Tant pis, allons en cours, soupira-t-il, déjà fatigué.

Se prendre la tête si tôt dans la matinée n’était pas dans ses plans, alors il évita un peu tout le monde, suivit par sa petite ombre au visage neutre qui se décolla à peine de sa personne, ce qui amusa plus d’un.

Évidemment, nombreux furent les professeurs à rappeler à la mémoire de l’héritier la catastrophe ambulante qu’il avait été tout du long de l’année précédente.

- Oh, mais ne vous inquiétez donc pas, déclara-t-il d’une voix calme et rassurante. Je compte bien faire pire.

Il souligna ses propos d’un sourire à la fois malicieux et innocent, faisant s’étouffer les professeurs les plus touchés de l’année dernière ou les plus faibles, qui commençaient à regretter de ne pas avoir pris de retraite.

Chacun ses malédictions.

Les cours étaient simplistes, pour lui, les ayant déjà suivi plusieurs mois auparavant, alors il ne fit aucun effort pour les suivre, s’amusant de ceux qui commençaient déjà à être largués. Pauvres enfants, hu hu hu.

De sous la table, il allumait et éteignait tour à tour une braise, d’un simple claquement de langue, les flammes changeant de couleur à chaque fois, faisant attention de ne pas attirer l’attention des enseignants. Mais ce ne fut pas de leur part qu’il reçut un commentaire.
fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Mar 1 Nov 2016 - 14:07
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Finalement Francis se rapprocha de Vladimir lors des cours. Ils échangèrent quelques mots et le blond se rendit compte que son camarade était loin d'être pompeux comme pouvait l'être sieur Kirkland et son pot de colle, au combien sympathique, mais sans saveur. Avant les cours Vlad lui expliqua rapidement sa situation, même si il était de haut rang il devait rester fidèle à Sadiq puisque la province d'où il venait était sous la “protection” de la famille de leurs camarade de chambre. Il lui donna ensuite quelques informations croustillante sur Kirkland et notament sur l'incident de l'année dernière que Sadiq lui avait raconter;

Ils furent vite interrompus par leurs professeurs, les cours étaient fort interessant même si le blond était fortement déranger par l'attitude de son camarade pyromane qui semblait se ficher de tout ce qu'on lui disait et se moquer du monde. Le jeune homme ne s'interessait presque pas au cours, sans doute parce que môsieur se pensait assez doué pour être dispenser d'écouter sauf qu'en attendant il avait redoublé. Alors que très peu d'élève redoublait à Alfea. Francis se débrouillait plutôt bien, il n'était pas non plus un des meilleur mais était loin d'être dans les derniers. Son voisin aux yeux rouges lui, avait l'air d'être une véritable tête d'ampoule.

En fin de journée la fatigue aidant, les nerfs de Francis à rude épreuve il finit par en avoir assez des agissement d'Arthur.

“Hey l'affreux aux gros sourcils, t'as déjà foutu le feu une fois tu voudrais pas arrêter ? Et te concentrer histoire de pas redoubler une autre fois comme un gros blaireaux ~”

Il avait parler assez bas histoire de ne pas déranger le cours, de ne pas se faire remonter les bretelles non plus par le professeur mais assez fort pour que Kirkland puisse l'entendre. Il accompagna ses paroles d'un petit sourire moqueur. Assis à ses côtés Vladimir lui donna un petit coup de coude, pas qu'il s'inquiète forcément pour la blondie mais étant juste à côté il ne voulait pas se prendre un retour de flamme dans la face. Mais cela ne fit aucunement reculer Francis qui usa de sa magie pour éteindre les flammèches avec un peu d'eau.

~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Ven 4 Nov 2016 - 21:15


Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~


… L’affreux… aux gros sourcils… Gros blaireau...

Il n’en fallut pas plus à Arthur pour qu’il perde son contrôle et que la braise s’enflamme violemment, léchant allégrement le dessous de la table, alertant de peu le professeur qui ne réfléchit même pas et arrosa son élève du contenu d’une bassine qu’il avait fait apparaître d’un claquement de doigts.

Tch, frimeur.

Il aurait bien séché Kiku et lui de ses pouvoirs mais il se reçut un regard si noir qu’il s’en abstint et quitta la classe en fulminant littéralement, la porte retenue par les sorts posés dessus.

Il rata le commentaire désobligeant à son encontre que l’enseignant prononça sur son éducation, et c’était sans doute mieux.

Il y était pour rien, lui, si tout ce qu’il désirait, c’était rejoindre la tour nuage ! Il n’était pas une fucking fée ! Il était un sorcier, pur et dur, maléfique !

Enfin, c’était le cas de sa famille.

La différence ? lorsqu’il a subi sa première transformation magique, on a pu se rendre compte qu’il avait hérité des pouvoirs de son arrière-grande-tante et qu’il possédait une apparence un peu trop… pure. Et c’est pour cette raison que, malgré ses plaintes, ses parents l’avaient inscrit à Alféa, conscients qu’il serait moqué par les autres sorciers et sorcières. Mais peu lui importait, lui !

Ce qui lui plaisait, c’était le pouvoir, c’était pouvoir se faire craindre, brasser des poisons et élever des serpents dans une fosse humide ! Pas changer des pets en bulles de savon et se faire des rails de paillettes, merci bien !

Il avait fait des efforts, pourtant, l’an dernier, pour se faire virer, espérant ainsi faire comprendre à ses parents qu’il était bien trop catastrophique pour ses petites natures ailées et que son inscription était une erreur. Mais peine perdue, semblerait-il.

Petit dernier d’une fratrie de dix enfants, il était difficile de surprendre leurs parents, hélas, en bien comme en mal.

Broyant du noir, Arthur alla se cacher dans un recoin de l’institut, s’assurant de n’être dérangé par aucun membre professoral. Il n’avait pas envie de se retrouver en heure de colle, aujourd’hui. Enfin, pas plus que d’habitude.

De son côté, Kiku fut séché par le professeur qui secoua la tête en observant l’état dans lequel se trouvait son nouvel élève avant de reprendre ses cours théoriques. Il finirait bien par revenir ! Au pire, il ne pouvait pas fuguer discrètement.

Lorsque la leçon s’acheva, Kiku était bien embêté. Il ne connaissait pas assez les lieux pour retrouver son ami. Surtout qu’au vu de son état actuel, il ne valait mieux pas le laisser seul, il risquerait de faire une bêtise, si ce n’était pire.

Dans son esprit, son inscription à Alféa était une punition injuste, pas une chance.

Arthur le lui en voudra sûrement sur le coup et n’arrivera jamais à le remercier à mots découverts, mais il allait devoir s’allier avec leurs camarades de chambre afin de le localiser. C’est donc avec fortes réluctances qu’il se plia en courbettes auprès de Francis, Vlad et Sadiq et de leur prier de lui prêter main forte.

La chasse au prince Kirkland était lancée. Tous les coups étaient permis.
fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Lun 7 Nov 2016 - 11:44
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~



Le blond sourit à la réaction d'Arthur, elle était si prévisible et tellement adorable. Comment pouvait-on prendre la mouche si facilement pour un rien ?? Il du cacher son sourire derrière sa main, tellement celui-ci manquait de lu déchirer le visage, il ne fallait pas non plus qu'il se prenne une remarque de son professeur. Il regarda l'autre blond partir en furie, le calme revient ensuite très vite dans la classe. Leur cours était heureusement le dernier de la journée, il s'étira à la sonnerie, satisfait de sa première journée.

Malheureusement tout n'allait pas se dérouler comme il le souhaitait. Kiku, les réquisitionna lui et Vladimir à la fin du cours pour leurs demander de chercher Arthur. Sadiq qui passait dans le couloir à se moment là, fut aussi prit à part car lui connaissait l'école bien mieux que eux trois réunit. Francis resta un peu perplexe, il jeta un coup d’œil à ses camarades de dortoirs.

« C'est parce que je l'ai mis en colère qu'il s'est fait calé par le professeur et qu'il est partie en furie. C'est peut-être pas mieux, si je ne le cherche pas ?? »

Mais le regard suppliant de l'ami de l'homme au gros sourcil eu raison de ces résistance. Ils se séparèrent pour couvrir le plus de terrain possible avant l'heure du repas. La jeune fée aurait préféré explorer les différents recoins de l'école autrement que pour chercher un casse bonbon de première ! Il entrait partout là où il pouvait, cherchant du regard cette paire de sourcils si particulière. Un soupire lui échappa, même si il le trouvait qu'allait-il lui dire ? Hey, tu veux pas ramener ton cul dans la chambre ton copain s'inquiète et tu nous a pourrie notre fin de journée ! Il se frappa le front de sa main, ca allait promettre.

Voyant que sa technique de recherche était infructueuse, Francis décida de refaire le secteur qu'on lui avait confier, cependant cette fois-ci il ne se contenta pas seulement d'une simple recherche visuelle. Il ouvrit tous ce qu'il pouvait ouvrir, placard, salle de classe. Il cherchait dans chaque recoins, priant pour le trouver enfin. Si il était un chieur qui voudrait séché sans se faire repéré par les professeurs ou les autres élèves où irait-il … ? Il se posa un instant le temps de réfléchir un peu. Il reprit ensuite son chemin et là, enfin il le trouva ! Il s'approcha doucement, comme si il avait affaire à une créature sauvage qu'il ne fallait absolument pas effrayer.

« Ton ami Kiku te cherche, il est inquiet pour toi. »

Il s'adossa au mur et croisa les bras, il tentait de ne pas paraître agressif ou quoi que se soit. La dernière chose qu'il avait envie s'était de se battre lors de son premier jour de cour et en plus avec un pyromane de service.

« Pourquoi ... pourquoi tu agis comme ça ? Tu n'es pas heureux d'être ici ? »

La question était sincère et sans curiosité malsaine. Il ne comprenait pas qu'on puisse être malheureux dans une école si merveilleuse, lui avait toujours rêver de venir ici bien que cela ai eu pour conséquence qu'il ai du se séparer de ces deux meilleurs amis qui se sont retrouvé eux à la Fontaine Rouge.

~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Dim 13 Nov 2016 - 15:07


Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~


Ça s’agitait pas mal dans le coin, mais Arthur n’y faisait pas attention. Soit ça n’avait rien à voir avec lui, donc aucun intérêt, soit c’était Kiku qui le cherchait. Et bien, il le trouverait. Il le trouvait toujours, de toutes façons. Un vrai don.

Quand il était enfant, il avait fini par croire que son ami lui avait lancé un sort de traçage parce qu’il en avait eut marre de retourner le palais pour le retrouver. Bon, il avait fini par découvrir que non, après en avoir parlé avec ses parents. Mais quand même.

La porte de son refuge de fortune s’ouvrit et des pas légers se dirigèrent vers lui.

- C’est bon Kiku, j’arrive, soupira-t-il sans relever la tête.

Ça ne pouvait être que lui, de toutes façons, non ? Qui viendrait le chercher, sinon lui ? Il ne connaissait personne d’autre et personne ne voulait le connaître. On ne récoltait que ce qu’on semait, après tout.

« Ton ami Kiku te cherche, il est inquiet pour toi. »

Cette voix n’était définitivement pas celle de son ami. Surtout que ce n’était pas son genre de parler de lui à la troisième personne.

Fuck.

Il se raidit aussitôt à la connaissance de cet intrus.

Rapidement, il se redressa et tenta de prendre un air dégagé et furieux à la fois. Bien loin de son attitude première toute recroquevillée. En public, il fallait mettre un masque public. Pas le temps pour être faible.

Ses yeux verts vrillés sur cette silhouette fine, il l’observa prendre ses aises.

Malgré lui, il sentait une pointe d’envie à le voir si décontracté. Cette liberté dans son attitude, ses propos… Il aimerait être comme lui.

Mais il préférerait s’arracher la langue que le prononcer à voix haute.

- Kiku est toujours inquiet pour moi. C’est dans sa nature. Dans son rôle.

« Pourquoi ... pourquoi tu agis comme ça ? Tu n'es pas heureux d'être ici ? »

- Heureux ? Pourquoi devrais-je l’être ?

Il cracha ces mots comme si ils étaient composés d’acide ou cuisinés par sa grande-sœur.

- Tu trouves que j’ai l’air d’être une fée, peut-être ?

Bien sûr que non. Il avait l’air d’un hérisson en colère, il le savait bien. Un hérisson albinos en colère, même.

- Peut-être que toi, toi avec tes boucles blondes de poupée, tes airs innocents et tes yeux bleus de… de… de je-sais-pas-quoi, ton kiff c’est les paillettes et les rires niais, les cœurs purs et les missions humanitaires, mais ne prends pas ton cas pour une putain de généralité !!

Adieu décorum, veau, vache, cochon.

Si sa famille apprenait qu’il avait -encore- pété un plomb en public, elle risquait de le laisser à Alféa jusqu’à ce que mort s’ensuive. Ou le forcer à nettoyer le vivarium. Plus jamais ça, pitié.

Sur ces mots, il bouscula son camarade de chambre et s’engouffra par la porte, s’éloignant dans les couloirs en vitesse pour se rouler en boule sous ses draps.

Ce n’était pas princier, mais là, il s’en foutait éperdument.
fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Ven 18 Nov 2016 - 16:39
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Lorsque sieur Gros Sourcil se rendit compte qu'il n'avait visiblement pas affaire à la personne qu'il attendait, il se redressa et joua les fières. Cela amusa un peu Francis de le voir réagir comme ça, mais il préféra ne pas le montrer étant donné que leur relation était déjà assez tendu. Il ne s'attendait cependant pas à avoir une réaction aussi virulente à sa question, qui n'avait rien de bien méchante.

- Heureux ? Pourquoi devrais-je l’être ? Tu trouves que j’ai l’air d’être une fée, peut-être ?

Instinctivement le blond recula d'un pas. Il ne savait pas trop quoi dire … bien sur qu'il avait l'air d'une fée, sinon il ne serait pas ici. Et puis de toute façon il ne suffit pas d'avoir une tête de fée, certains de leurs camarade de chambre n'avait pas du tout l'air de fée comme Vladimir qui avait plus l'air d'un petit démon avec ses yeux rouges et ses canines pointues quand à Sadiq … n'en parlons pas, il n'a clairement pas la tête d'une fée ! Le pauvre Francis s'en prit plein la tête, ce qui aux yeux de Arthur passait pour des insultes étaient plutôt des compliments, mais la façon dont tout ceci était dit ne mettait pas vraiment le blond à l'aise. Il ne le retenu même pas lorsqu'il passa en trombe devant lui.

« Dans quoi je me suis encore embarqué moi ... »


Il soupira et retourna à ses occupations.  Les jours passèrent un peu plus tranquillement, Francis évitait de parler à Arthur de peur de se prendre de nouveau une flambée. Une grande nouvelle leurs avait été annoncée lors d'un des repas, un grand bal allait avoir lieu à Alféa, il réunirait les trois grandes écoles de Magix : Alféa bien sur, La Fontaine Rouge et leurs garçons bien baraqués et enfin la Tour Nuage l'école des sorcières. Francis était aux anges il allait pouvoir revoir ces meilleurs amis Gilbert et Antonio tous les deux étudiants à la Fontaine Rouge.

Toute l'école était en émois, toute sauf Arthur bien sur, tous les élèves y mettèrent du leurs pour préparer l'école. Cela alla de la décoration, a la nourriture, aux présents qu'ils allaient offrir. Pour l'occasion Francis s'était même fabriqué un costume spécial tout en nuance de bleu et attaché ses cheveux en catogan avec un petit ruban. Dire qu'il était excité était un euphémisme, pire que ça même. Le soir du jour J, Francis était près des heures avant le début du bal et il fut un des premiers à se rendre dans la salle ou la rencontre aurait lieu.

Les élèves de la Fontaine Rouge fut les premiers à arriver, quand il vit ses meilleurs amis le blond couru et leurs sauta dessus sous le regard dépité de Madame Griselda. Ils échangèrent accolade virile et autres joyeusetés dont eux seuls avaient le secret.

« Vous m'avez tellement manqué ! C'est pas pareille sans vous ! »


« Tu veux dire que tu n'ennuie parce que sans nous plus de super blague ~ »

« Ouai pareille, vous m'avez manqué ca en revient au même ! »

Ils rirent et se serrèrent encore dans les bras. Il se sentait comme à la maison, maintenant qu'il avait retrouvé ses frères de cœurs. Ensuite se fut au tour des élèves de la Tour Nuage de faire leurs apparition, Francis lui fut éblouit par un jeune homme à la chevelure de feu, il était plus vieux que lui et ne devait certainement plus être étudiant mais non de dieu qu'il était beau. Tellement que le monté d'émotion enclencha la transformation chez se pauvre Francis.

Si Arthur se plaignais d'être une fée, lui ne changeait sûrement pas de sexe durant sa transformation. Cheveux long remonté en chignon, poitrine, robe, talon aiguille … la totale, heureusement ses ailes étaient caché sous une cape légère de cette manière il pouvait passé pour une élève normal pour ceux qui n'avait pas remarqué la transformation. Antonio et Prusse se marrèrent en regardant la pauvre fée subir son changement. Il se mit à rougir un peu gêné.

« La honte … »


~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Ven 18 Nov 2016 - 22:13

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~ ❞
   
feat. France.

   
Les jours qui suivirent défilèrent sans rien de notable, Arthur resta loin de tout le monde, n’échangeant que quelques mots avec Kiku, parfois, aucun des deux n’étant très bavards.

Malgré ça, ils furent nombreux à pouvoir observer l’air de dégoût et d’horreur pure figer le visage ordinairement impassible du jeune homme qui afficha pour le coup des yeux vides et une pâleur quasi mortelle. Oups, il était cassé.

C’était suffisamment étonnant de voir ça en réaction à l’annonce du bal pour que la directrice harangue ses professeurs pour que l’un d’entre eux l’emmène à l’infirmerie, inquiète pour son état.

Allongé dans un des lits, bien content de rater encore quelques cours, Arthur grimaçait, essayant de comprendre comment il avait fait pour oublier pareil événement. Après tout, le bal de début d’année, c’était tous les ans.

Comme s’était-il débrouillé, l’an dernier ? Avec un peu de chance, peut-être arrivera-t-il à remonter le même stratagème ?

Il avait le temps pour se creuser la tête, l’infirmière ayant décidé qu’il avait besoin de repos, que sa réaction tantôt était due à un trop plein de stress à cause des devoirs et de la rentrée. La bonne blague. Mais bon, autant ne pas la contrarier et prendre l’excuse pour ce qu’elle était. Pour cette fois, au moins, il ne se tapait pas des cours inutiles.

Soudainement, il se remémora la raison pour laquelle, à la même date l’an dernier, il avait relégué le bal tout au fond de ses préoccupations. Il était rentré chez lui en catastrophe suite à l’annonce de la santé déclinante de son père. Heureusement, il avait finir par surpasser la maladie et lui avait retrouvé Alféa bien après que les souvenirs du bal se soient estompés.

Il se retourna, fourrant sa tête sous l’oreiller et s’endormit.

Ce fut Kiku qui vint le réveiller, à la fin des cours.

L’école était émoustillée, tout allait dans la même direction : la préparation du bal.

Comme tout noble qui se respectait, Arthur, Vladmir et Sadiq possédaient des tenues formelles pour ce genre de festivité, ils n’eurent donc pas à glousser ou à s’arracher les cheveux au sujet de leurs fabuleeeeeeux costumes de soirée. Même si, fabuleux, ils l’étaient, chacun à leur manière.

Nerveux, il remercia ses longs gants de cuir pour lui éviter la honte des mains moites, tirant sur son jabot pour le débarrasser de faux-plis inexistants, s’étranglant presque dans l’action, jusqu’à ce qu’il se fasse taper sur les mains par son meilleur ami, époustouflant dans son kimono de soie d’araignée qui captait la lumière, rendant les broderies presque vivantes à chaque geste. Il repéra les ouvertures stratégiques dissimulées dans le vêtement, dans le « cas où ». Pas toujours facile d’avoir un héritage magique !

- Nous pouvons y aller, déclara son ami en le rassurant d’un sourire.

Arthur obtempéra d’un geste sec de la tête et vissa son tricorne couronné d’une plume duveteuse sur le haut de son crâne, ouvrant le chemin.

Dans le couloir, le son de ses bottes de cuirs était accompagné des claquements secs des getas, alors qu’ils se frayaient un chemin parmi la foule qui encombrait les couloirs, bien qu’il ne fallut que quelques regards de travers pour obtenir un semblant de haie d’honneur, l’attitude royale qui se dégageait du blond était un rappel à l’ordre. Il n’était pas n’importe qui, au même titre que d’autre.

Comme, le troupeau de roux qui parlait fort et riait tout aussi fort.

Un simple regard dans leur direction suffit à Arthur pour se blottir dans un coin sombre, l’air presque vert et les yeux vides.

Il finit par se reprendre, toussotant d’un air dégagé et alla saluer ses frères et sœurs présents -pas tous, heureusement pour lui- toujours accompagné de son ami et louchant sur les quelques familiers que la directrice avait dû accepter à contre-cœur. Ou, en tout cas, Griselda avait dû émettre des remarques, la connaissant.

Les veinards.

Il ne fallut pas longtemps pour que la fraternité Kirkland ne les salue bruyamment, propulsant presque leur cadet au sol suite à une bourrade particulièrement viril de la part de sa sœur.

Aaah, la famille…

Il en était à ce genre de réflexions, faisant le gros dos sous le bras lourd que lui avait imposé un de ses frères sur ses épaules quand un bruit soudain et annonciateur de problèmes se fit entendre.

- Hé, j’y suis pour rien ! Maugréa-t-il alors que tous ceux qui le connaissaient se tournaient vers lui.

Certes, il aimait bien emmerder son monde, mais il avait quand même le respect des convenances ! Et dans celles-ci, on ne faisait pas exploser des trucs pendant les cérémonies et autres bals. Ça faisait des saletés et ça dérangeait les coiffures sophistiquées des dames.

Et lui, il se retrouvait à devoir nettoyer les vivariums du palais pendant un mois, au moins. Horrible.

Bien qu’ils restaient suspicieux, ils durent accepter le fait que le cadet Kirkland n’y était pour rien cette fois-ci. D’aucun Kirkland, d’ailleurs, étant donné qu’ils fronçaient tous les sourcils en direction du bruit de tantôt, leurs familiers s’agitant nerveusement en réponse de la tension de leurs maîtres. Entre eux et les élèves de la Fontaine Rouge, pas sûr que Alféa survive.

Les plus braves firent confiance à leurs instincts et se tournèrent, activant la magie ou s’apprêtant à dégainer leurs armes.

C’est dans cette ambiance pleine de tension que le bâtiment s’ébranla de nouveau avant qu’un nuage de poussière ne se soulève et que des ombres en sortirent, nimbées d’une aura de magie.

Mais qui étaient-ils donc ?
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Jeu 1 Déc 2016 - 14:07
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Il continuait de discuter sagement avec Gilbert et Antonio, son regard visser sur le beau roux. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il aperçut son cauchemars personnel avait des liens avec son rêve éveillé, il manque même de s'étouffer avec son verre et de tâcher sa belle robe incapable de reprendre forme humaine pour le moment. Arthur avait l'air mal  l'aise, mais il était superbe dans son costume d’apparat, bien entendu jamais il ne lui dirait en face mais ce costume lui allait tellement bien.  Il n'avait tout de même d'yeux que pour celui qui pensait être l’aîné, aux vus des sourcils ils étaient tous de la même famille.

Aaah, Francis avait le cœur tout marshmallow il se serait bien rapprocher pour aller draguer le beau roux, mais il ne pouvait pas et Gil et Tonio l'empêchait de bouger en étant poster devant lui et en lui parlant de tout et de rien. Oh il était heureux de retrouver ses meilleurs amis, ca le gênait juste qu'ils le taquine sans arrêt sur son apparence. Si seulement il avait le pouvoir de leurs donner une paire de seins juste pour quelques heures et de leurs retirer leurs bijoux de famille pour qu'ils comprennent ce que sa faisait. Le blond n'avait pas honte de se transformer en femme, il se trouvait même plutôt jolie, il n'aimait juste pas qu'on se moque de lui à cause de cela. Beaucoup de gens le jugeait à cause de ça, même sur sa planète.

Lorsqu'un bruit sourd se fit entendre, faisant vibrer toute la salle tout le monde se tut. Les amis de la fée de la Fontaine Rouge dégainèrent leurs armes et se mirent devant Francis pour le protéger, réflexe stupide de penser que puisqu'il était une femme il devait être protéger. Une seconde secousse suivit, beaucoup d'élève et de professeurs se préparèrent au combat peu important leurs statut ; fée, sorcier ou guerrier. Lassé de ne rien voir, le jeune homme retira sa cape et déploya ses ailes pour prendre un peu plus de hauteur.

« Francis fait attention, on ne sait pas ce que c'est !! »

Il prit encore un peu de hauteur.

« Ne t'en fais pas Antonio, je gère. »

Il n'allait pas s'approcher de trop près mais de où il était il pouvait mieux voir. Il vit ainsi que Vladimir s'était transformé, il avait l'air d'une sorte de fée des chauve-souris ce qui était étrange. D'autres fées étaient transformées aussi. Il survola la fratrie Kirkland pour s'approcher un peu plus des choses sorties du nuages de poussière. La curiosité était l'un des plus gros défaut du blond.



~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Dim 11 Déc 2016 - 22:39

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~❞
   
feat. France.

   
Arthur faisait franchement la gueule.

On dérangeait rarement les festivités pour des cacahuètes, donc c’était sans doute du sérieux. Mais qui dit sérieux, dit se donner à fond. Et ça, il en était hors de question.

Mais, il ne pouvait pas non plus rester là, les bras croisés. Non seulement, il ne se le permettrait pas, mais en plus, on ne le lui permettrait pas. Une question d’image, m’voyez ?

Il ne bougea que parce que Lachlan le poussa de devant lui, son dragon agitant ses ailes pour paraître bien plus imposant, perché sur son épaule. Bien sûr, quelle idiotie, son frère aîné -enfin, l’un d’entre eux- allait jouer aux héros et plaire ainsi à un peu tout le monde. Personne n’avait besoin du vilain petit canard Kirkland.

Kiku et lui se décalèrent, ce qui leur permit d’avoir une meilleure vue sur les intrus tout en évitant de se faire remarquer. Autant laisser les gros bras se casser les dents dessus, pendant ce temps ils pourront aviser.

La poussière avait fini par retomber -avec un peu d’aide, évidemment, parce que c’était peut-être une entrée marquée, mais après ça gênait- et il était possible de discerner cinq silhouettes, trois hommes, deux femmes, aux couleurs de cheveux très… étonnantes.

Magiquement parlant, ils avaient l’air très compétents, l’aura les entourant en témoignant. Après, peut-être était-ce pour la galerie. Mais on n’attaquait pas un lieu aussi bondés avec de la poudre mouillée.

- Ne devrions-nous pas aider ? Murmura Kiku.

- Nan, laissons-les se débrouiller. Ils sauront bien nous trouver lorsqu’ils en auront besoin. Si on y va maintenant, on sera considéré comme des boulets. Tu les connais comme moi, Kiku.

Le regard entendu qu’ils échangèrent suffit et ils s’enterrèrent dans le mutisme, admirant les passes d’armes et évitant les sorts perdus.

Autour d’eux, des boucliers de toutes sortes naissaient et les professeurs tentaient de faire évacuer bon nombre d’élèves, mais en vain. Nul ne voulait voir une si belle fête gâchée, semble-t-il.

Tch, on voit bien qu’ils n’ont jamais été invité aux cours royales.

Le mépris que Arthur ressentait était feint. Il en voulait à sa fraternité de l’écarter ainsi, il se sentait blessé d’être toujours considéré comme un boulet malgré toutes ses connaissances et preuves passées.

Mais, d’un autre côté, il était soulagé de ne pas avoir à se transformer. Encore moins avec ses sœurs sous leurs formes de sorcières, envoyant des éclairs et donnant vie à des statues de terreur. À côté, il faisait petit caillou oublié sur le bord du chemin. Fils du facteur. Enfant illégitime.

Il triturait la rapière tenue à ses côtés. Ils étaient quelques uns à user de canal à magie. Ce n’était pas un problème de puissance ou de visée, plus une béquille en attendant de pouvoir avancer tout seul. Comme des petites roues à un vélo. En temps ordinaire, c’était une baguette à tige blanche et pourvue d’une étoile jaune à son bout, ne donnant que plus de ridicule à son apparence magique… Difficile de lui donner le moindre cachet.

Kiku posa sa main sur la sienne pour le faire cesser.

- Vous vous faîtes du mal pour rien, Arthur. Calmez-vous...

Il fut coupé par la chute d’un corps à leurs pieds. Pas un mort, non, juste un élève inconscient doublement. Par sa décision de se battre et par le coup ou le sort qu’il avait dû recevoir.

Ils auraient pu reprendre leur semblant de conversation, mais un des sbires parut les remarquer et s’élança vers eux, vite arrêté par Kiku et sa maîtrise des arts magiques de combat. Nul besoin d’attendre l’adolescence pour les maîtriser, au moins.

Le jeune homme était l’ombre du prince depuis des années et avait été engagé pour sa protection bien que son caractère impulsif et mordant l’avait entravé plus d’une fois et presque remisé à l’arrière. Il était sans doute l’être le plus proche de sa personne et le seul en qui il avait confiance, raison sans doute pour laquelle Arthur préférait être blessé à sa place. Mais pas toujours.

Héritier d’un clan quasi décimé par la stérilité et les missions de mercenaires, Kiku avait dans ses gênes un fardeau presque aussi lourd que celui de son maître. En effet, l’un de ses ancêtres, le premier, celui qui avait fondé leur clan, avait pris contact avec des êtres surnaturels qui lui apprirent cet art martial qu’ils transmettaient à chaque membre. Mais chaque marché avait un prix à payer. Et, en échange des leçons, la créature demanda…

- Mais qu’est-ce que c’est que ça ?

La répulsion dans cette voix reçut des échos à travers la pièce alors que Kiku débloquer les sceaux qui bridaient son potentiel.

… un enfant de lui, mêlant ainsi leurs gênes et potentiels magiques et créant une nouvelle race…

À travers les fentes de son kimono, il était possible de voir une queue rousse de renard s’agiter pendant que des oreilles de la même espèce restaient aplaties sur le sommet de crâne, des griffes acérées tordant ses doigts.

… les kitsunes.
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Ven 16 Déc 2016 - 16:24
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Le groupes d'assaillant était étrange, qui voudrait attaqué une salle dans laquelle se trouve réunit tous les élèves des trois plus grande écoles de Magix ? Se serait du suicide ou de la stupidité, à moins que cela ne soit un plan étrange dont il ne pouvait pas encore comprendre toutes les subtilités. De là où il était il pouvait observer les premiers échanges entre les intrus et les premiers élèves. A ce demander ce que foutait les professeurs dans une telle situations. L'homme-fée regarda vers les enseignants qui s'occupait de faire évacuer les personnes trop fragiles qui paniquait ou ceux qui ne maîtrisait pas encore totalement leurs pouvoir.

Un éclat de voix fit tourner la tête du blond. Tous le monde semblait focalisé sur le pauvre Kiku, de là où il était il ne pouvait pas entendre ce qui se disait sur lui, mais un des hommes avait profiter que l'attention soit toute occupée par le kitsune pour lancer une attaque sur le garçon au super, mega, gros sourcil.  Mais Antonio, tel un preux chevalier, c'était jeté sur Arthur pour le plaqué au sol et ainsi lui éviter de se prendre l'attaque de pleins fouet.

« Désolé ~ »

Antonio se redressa et sourit à Arthur lui tendant le bras pour l'aider à se relever. Francis était rassuré mais descendit tout de même en piquet près de son ami, et là il entendit des chose bien étranges sur le pauvre Kiku. Certaines personnes allant même jusqu'à dire que c'était de sa faute si la plus chiante des fées avait faillit se prendre une attaque en pleine poire, il y avait aussi beaucoup de commentaire désobligeants. Il se rapprocha alors de Kiku, toujours sous sa forme féminine de fée.

« Kiku, c'est moi Francis. Je m'occupe de faire taire tout le monde ~ »

Il lui sourit et se recula un peu débloquant sa magie, sa magie était spéciale car elle influençait sur les sentiments des gens. C'était toujours temporaire, mais il pourrait durant le temps de la bataille empêcher les gens de diriger leurs dégoût vers le kitsune et de le remporter sur les 5 assaillant. Il ferma les yeux et prononça une formule doucement, de la poussières de fée envahit la salle et le silence revient. Plus personne ne s’intéressait désormais à Kiku, qui même si il avait encore griffes, oreilles et queue de renard  était redevenu un élève banal aux yeux de tout le monde. Il retourna ensuite tout le dégoût présent contre les cinq personnes.



~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Sam 24 Déc 2016 - 15:59

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~❞
   
feat. France.

   
Le premier réflexe d’Arthur, suite à la métamorphose de son ami, fut d’empoigner plus fermement sa rapière et de la dégainer, dans le geste vain de le protéger contre le dégoût qu’aucun de leurs condisciples ne cherchaient à cacher.

Ces sales cloportes ne paraissaient pas se rendre compte de la chance que Kiku était.

Mais il n’eut ni le temps d’ordonner à son ami de ne pas les écouter, ni d’achever le sort qui lui brûlait les lèvres, qu’il dût accuser un double choc, celui d’un corps masculin contre le sien et la rencontre de son dos avec le sol. Ouille.

Repoussant la main « secourable » que cet imbécile lui tendait, Arthur se releva tout seul, époussetant sa tenue et redressant sa plume qui n’avait pas apprécié la collision.

Au fond, il avait apprécié que quelqu’un veuille l’aider, hormis Kiku, ce n’était peut-être jamais arrivé… Mais là, il passait pour une petite chose faible, incapable de se défendre face à des Barbies fluos.

Soufflant entre ses dents, il se détourna des deux abrutis -il semblerait que Francis connaisse son « sauveur »- et concentra sa magie à l’extrémité de la rapière avant d’être de nouveau dérangé, mais cette fois par leur autre colocataire qui parut apparaître à ses côtés.

Sa mise était impeccable, comme toujours, mais il était facile de deviner qu’il venait de se battre grâce à son souffle court et les résidus de magie entourant ses mains.

- Alors, petit prince, on a besoin d’être sauvé ? Ricana-t-il, narquoisement.

L’indignation parut l’étouffer un bref instant, Arthur gonflant les joues et serrant les poings alors qu’il changeait de couleur, passant à un rouge jurant avec ses yeux.

Raide comme une planche, le prince quitta cette joyeuse compagnie au pas de course, disparaissant parmi le troupeau d’élèves qui combattaient. On pouvait d’ailleurs dénoter une fille et un garçons -tous deux plutôt bien battis- en train de… se battre entre eux. Il allait falloir leur réexpliquer qui était la cible ennemie… Les élèves de la Fontaine Rouge étaient vraiment des cas.

Bref.

Avec rapidité et discrétion, Arthur se faufilait jusqu’auprès de sa fraternité qui soufflait, recouvert de poussière et soignant leurs familiers qui sifflaient à qui mieux mieux, donnant la migraine à tous ceux parlant leur langue. Tous les Kirkland, donc.

- Tiens tiens, regardez qui revient vers nous !

- La ferme, Lake, râla-t-il en réponse. Et avant que tu ajoutes quoi que ce soit, je ne fuyais rien du tout. J’ai… J’étais occupé. Par d’autres personnes.

Il dévia le regard, Kiku clairement visible loin derrière lui, en posture de combat, occupé par ses propres adversaires.

- Il va falloir se presser, nous ne pouvons pas laisser cette situation s’éterniser.

Ses frères et sœur ricanèrent, bien d’accords avec lui.
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Dim 8 Jan 2017 - 14:07
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


Francis possédait un pouvoir avant tout défensif, il ne pouvait pas attaquer. La seule chose qu'il pouvait fait était de diminuer l'esprit combatif des gens qui avaient infiltrer le bal mais en les voyant se battre en eux, le blond se dit que cela ne changerait pas grand chose. Restant en vol stationnaire il observait ce qu'il se passait, globalement chaque école combattait de son côté. Leurs ennemis colorés semblaient eux aussi posséder plusieurs forme de magie, il y avait des sorciers, des fées et des combattant plus classique. C'était étrange.

La fée jetta un coup d’œil à ses meilleurs amis. Gilbert combattait vaillamment et Antonio … et bien il semblerait que celui-ci ai la tête ailleurs. Il combattait aussi mais il manqua plusieurs fois de se faire avoir. Un peu perplexe, il fit un cercle avec ses doigts et visa son ami, en faisant cela il pouvait voir les émotions qui habitaient son ami. Des vapeurs roses s'échappaient du beau brun, signifiant que celui-ci était amoureux ou du moins qu'il avait eu un coup de cœur. Bien que Francis soit du genre à toujours pousser les gens à exprimer leurs sentiments, il estimait que le moment était mal venu.

Décidant que le moment était peut être venu d'intervenir, Francis ferma les yeux et pris de l’altitude. Il se concentra, en battant des ailes il répandit sur toute la salle une poudre magique sensée calmer les esprits. Il était trop difficile de viser leurs assaillant, alors il préférait viser tout le monde. Malheureusement cela ne semblait pas faire effet sur tout le monde, ayant les yeux fermé il ne vit pas l'attaque magique qui le percuta de pleins fois et l'envoya s'écraser contre l'aîné des frères d'Arthur. Un peu sonné il mit du temps à répondre.

« Dé … désolé ! »

Il se redressa encore sous sa forme féminine, mais il constata bien vite que ses ailes étaient tordues. Cela lui faisait mal et il restait un peu courbé. Après un dernier soupire il abandonna sa forme féerique, reprenant son aspect masculin. Il était trop fatigué pour utiliser de nouveau sa magie.

« Personne n'aurait un plan ?? Quelques chose d'efficaces pour les éloignés définitivement, c'pas pour dire mais ils sont même pas dix et on est trois écoles réunies et on arrive toujours pas à les mettre dehors. »

Il était près à faire n'importe quoi pour pouvoir être de nouveau tranquille.

~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Ven 13 Jan 2017 - 19:01

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~❞
   
feat. France.

   
Un sourire étrange déforma le visage de Arthur un bref instant en voyant Lachlan servir de réceptionniste à fée bourrée. Il le perdit bien vite en découvrant que la blondinette n’était personne d’autre que l’emmerdeur avec lequel il partageait la chambre. Enfin, lui et trois autres personnes encore.

- Tch…

Détournant brusquement le visage, le prince fusilla du regard sa fraternité qui gloussait, sauf que la cible était cette fois Lachlan qui souriait d’un air charmeur à sa nouvelle charge.

- Enchanté, jeune fée. Vous volez souvent par ici ?

C’était nul, ils en étaient tous conscients, mais parfois c’était tout ce qu’il fallait. Et puis, ce n’était pas non plus comme si ils étaient en position de réfléchir.

- Pas le choix, Arthur, on va devoir utiliser toutes nos puissances pour les faire au moins reculer.

À cette déclaration, le blond se renfrogna, fronçant le nez suite à ce que sous-entendait sa sœur.

L’une d’entre elles lui tapota l’épaule pour lui prouver son soutien, mais il en était inconscient, trop tourné sur son tourment intérieur.

- C’est vrai que c’est bizarre qu’ils arrivent à nous tenir tête, s’exclama pensivement Rhian. Ce n’est pas comme si nous étions tous des premières années…

Il se reçut un coup de coude de la part de Kiku qui était revenu auprès d’eux mais, au lieu de le reprendre, il se contenta d’en rire.

Malgré leur différence d’âge -et de statut- Kiku et le troisième prince étaient assez proches, presque complices. Mais Arthur passait avant tout.

Et là, c’était le cas.

- Vous n’avez pas besoin de moi, maugréa-t-il. Vous êtes bien assez forts sans moi. Vous me l’avez prouvé à de nombreuses reprises.

Il fit demi-tour et allait pour s’éloigner mais Rhian l’en empêcha, l’attrapant par l’épaule avant de le coller à lui pour lui chuchoter à l’oreille. Des menaces, pour la plupart.

En tout cas, il réussit à coincer son frère parmi les autres membres, en position d’attaque.

- On est presque une centaine dans cette salle, dont des professeurs, des élèves plus âgés et des armes, en tout genre… Et vous, vous voulez battre ces bâtons fluos à nous six ? Mais vous êtes tarés ! Glapit-il.

- Mais oui, mais oui. On le sait, ça, Arthur.

Lachlan envoya un coup énorme entre les omoplates de son frère, le faisant presque décoller, mais le plaçant aussi en plein dans la trajectoire d’un sort vicieux qui ne lui aurait pas fait que du bien.

Il n’y avait que deux secondes pour réagir. Seulement deux. C’était la pensée commune qui passa dans la tête des nombreux spectateurs.

Personne ne pourrait réagir à temps et encore moins pour contrer le maléfice.

Alors, Arthur fit la seule chose qui lui vint à l’esprit. Il se transforma.

Il ne prit même pas le temps d’analyser la sensation des ailes perçant la chair de son dos ou de celle de ces vêtements se transformant pour une tunique légère. Au lieu de cela, il se contenta de fermer les yeux aussi fort que possible et d’user de sa baguette pour renvoyer le charme.

La suite ne fut que des éclairs dans tous les sens qu’il entraperçut à peine, le cerveau complètement figé. Il ne reprit réellement conscience que lorsque Carwin lui sauta au cou et lui plaqua une grosse bise sur chaque joue, comme elle le faisait dès qu’un problème était résolu.

- Le bal va pouvoir reprendre ! s’exclama-t-elle. Et ma robe n’a pas un seul faux pli !

Elle tourna sur elle-même pour prouver ses dires, tandis que ses cheveux fumaient légèrement après avoir reçu un sort élémentaire de feu. Chacun ses priorités.

Les autres Kirkland parlaient entre eux, déjà oublieux des événements précédents, tandis que Kiku se rapprochait de son maître qui ne bougeait pas, son visage sans la moindre expression.

- Prince Arthur ? Chuchota-t-il. C’est fini, vous pouvez reprendre votre tenue de bal.

Mais sous sa main, il pouvait sentir les tremblements parcourant le corps du jeune homme, voir le dégoût dans ses yeux.

Tout le monde n’appréciait l’apparence que faisait revêtir la transformation magique. Et Arthur était de ceux-là.

L’enveloppant de sa veste de kimono, Kiku l’attira en-dehors de la salle de bal. Il y avait trop de regards ici.
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 04/08/2016
Double compte : Roumanie, Fidji

Feuille de personnage
Points:
432/10000  (432/10000)
Inventaire:
Jeu 19 Jan 2017 - 14:38
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~


PV Mon Lapin ~


- Enchanté, jeune fée. Vous volez souvent par ici ?

Francis eu un sourire charmeur, autant le cadet était horrible autant l’aîné en plus d'être diablement beau avait l'air d'être charmant comme tout. Mais tout aussi beau qu'il l'était Francis était curieux de ce qu'il se passait tout autour et surtout à la discutions que Arthur avait avec les siens. Le blond fut surpris de voir la transformation de son colocataire, enfin il ne trouvait pas ça très horrible. Lui aurait largement préféré se transformer en ange à petite toge plutôt qu'en femme.

La fée resta bien derrière le grand rouquin, étant donner qu'il n'était plus en mesure de se transformer il était un peu un poids mort pour tous les élèves et professeur présent. Même si vu le peut d'efficacité qu'il y avait lors de l'attaque, ils étaient tous plus ou moins des poids morts. Le blond contempla les gens se défendre et repousser l'attaque avant de regarder Arthur s'enfuir la queue entre les jambes.

«Pourquoi il fait la gueule lui encore, au moins lui il ressemble pas à une nana. »

Le jeune homme croisa les bras, un peu boudeur. Il roula des yeux avant de regarder tout autour de lui, Gilbert et Antonio fêtait leurs victoires grassement, l'albinos criant haut et fort qu'il était tellement génial qu'il avait fait fuir les assaillant par sa seule présence. Il gonflait même ses exploit auprès des jeunes demoiselles. Francis sourit un peu et décida d'aller un peu embêter le BGREK (Beau Grand Rouquin En Kilt).

« Je m'appel Francis, je suis un des camarades de chambres d'Arthur. Je suppose que tu es son grand frère ?? »


Si il lui disait qu'il était son père Francis était près à se prendre une claque sur le cul et appeler le mec Daddy. En tout cas toutes cette famille de roux lui plaisait bien, lui qui était fils unique avoir toute une tripoter de frère et sœur ça avait l'air d'être le pied. Un immense sourire se dessina sur les lèvres de la fée de l'amour, si il draguait le frère d'Arthur celui-ci allait être vert de rage. Oh que oui, il ferait tout pour énervé Mister Gros Sourcil.

« Sympa le famillier, il s'appel comment ? »

~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Double compte : Grèce

Feuille de personnage
Points:
110/10000  (110/10000)
Inventaire:
Ven 20 Jan 2017 - 18:27

   
 ❝ Si tu le veux, demain tu peux, être avec nous~❞
   
feat. France.

   
Lachlan avait entendu ses propos et hésitait à lui répondre. Bien que ce n’était un secret pour aucun des habitants de Serpensortia, ça restait un sujet sensible et ce n’allait pas faire que du bien à leur cadet, selon l’oreille dans laquelle ça allait tomber.

Mais suite à sa présentation, il se rassura quelque peu. Parmi le courrier d’Arthur, il était mentionné ce petit blond aux manières qui laissaient à désirer. Mais ceux qui connaissaient bien le jeune prince pouvait comprendre que c’était une personne qu’il appréciait vaguement. Il ne parlait pas des gens qu’il méprisait d’une manière ou d’une autre.

Malgré son retour sous sa forme masculine, Lachlan fit tout de même un baisemain au jeune homme. C’était toujours amusant à faire et encore plus d’observer la réaction de ces petites cibles.

- Je suis le deuxième prince Lachlan Kirkland de Serpensortia. Enchanté de faire la connaissance d’une créature aussi délicieuse que vous. Arthur est en effet mon petit frère, mais je suis son deuxième aîné. Nous sommes une grande fratrie.

Il accentua sa présentation d’un large sourire éclatant. Allez hop, emballé, c’est pesé ! ‘Sont marrants, les étudiants, tout de même…

- Vous partagez donc la même chambre que Arthur et Kiku ? J’imagine que je peux donc vous en parler, dans ce cas…

Il prit une grande inspiration, allumant une cigarette au passage et la portant à ses lèvres, prenant une bouffée.

- Nous sommes une famille de sorciers depuis des générations, c’est même une fierté. Ça, ajouté à notre disposition au langage reptilien, nous passons pour des mages sombres. Ce qui n’est pas totalement vrai. Puis un jour, Arthur est né. Tout allait bien, il sifflait en rythme, etc, jusqu’au jour où il prit son apparence magique. Et ce fut le drame. Tu t’es sans doute rendu compte qu’il ne faisait pas très « côté sombre », là, avec sa tunique et sa baguette. Il en a gardé une rancune intense, sans parler du fait de devoir venir ici, à Alféa. Il trouve ça humiliant, et je peux le comprendre, au fond.

Il avait les yeux dans le vide durant son récit mais il se reprit vite, souriant de nouveau.

- Voici Nessie. C’est une vieille amie, hein ma belle ?

Ployant son long cou, la créature trilla gaiement et frotta sa tête contre la main de son maître. Malgré ses écailles grises et son air un peu flasque, elle était mignonne et très affectueuse.
   
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Si tu le veux demain tu peux être avec nous ~ [PV Angleterre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Robin Tunney ~ tu sais j'ai pas besoin de mon arme, je peux te frapper avec ma chaise !
» Hyndie Evans ~ Je te promets le sel au baiser de ma bouche.
» [1962] Billie & Yuma - « Je veux me changer les idées avec du bon son dans les oreilles »
» J'ai un problème! On peux m'aider?! [Avec Aya Ryuichi]
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell Oceans :: Flux Temporel :: Partie WTF-
Sauter vers: